Lait infantile contaminé : Lactalis était informé des salmonelles depuis plusieurs mois

Le Canard enchaîné affirme, dans son édition du mercredi 3 janvier, que Lactalis était au courant de la contamination à la salmonelle du lait infantile produit dans son usine de Craon (Mayenne). D’après l’hebdomadaire satirique, dès le mois d’août, l’organisme Lactalis Nutrition Santé avait constaté l’existence des salmonelles sur les carrelages et du matériel de nettoyage. Des résultats confirmés en novembre, un mois avant que le scandale n’éclate. “Le numéro 1 mondial des produits laitiers n’ayant pas l’obligation de communiquer sur ses contrôles internes, il s’est bien garder d’ébruiter l’affaire”, écrit ainsi le journal.

Selon les informations du Canard enchaîné, une délégation de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) avait pourtant mené, au mois de septembre, une inspection de routine sur place. Mais les experts vétérinaires rattachés au ministère de l’Agriculture n’avait alors rien trouvé de suspect. “Comment les contrôleurs s’y sont-ils pris pour ne détecter en septembre aucune salmonelle alors que l’on sait aujourd’hui que l’usine était infectée depuis février, au moins ?” s’étonne un expert en sécurité sanitaire des aliments dans les colonnes de l’hebdomadaire.

Une enquête préliminaire a été ouverte le 22 décembre par le pôle santé publique du parquet de Paris après la contamination par salmonelle de laits infantiles dans l’usine Lactalis de Craon (Mayenne), notamment pour “blessures involontaires”, “mise en danger de la vie d’autrui”, “tromperie aggravée par le danger pour la santé humaine” et “inexécution d’une procédure de retrait ou de rappel d’un produit d’origine animale ou de denrée en contenant préjudiciable à la santé”.

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*