Lait Lactalis: Carrefour et Auchan avouent avoir remis en rayon des boîtes retournées par les clients par wikistrike.com

CONSOMMATION – Pour une boulette, cela ressemble à une sacrée boulette… Ce 14 février, dans le cadre d’une table ronde d’acteurs de la distribution organisée au Sénat par les commissions des affaires économiques et des affaires sociales, le représentant de Carrefour a fait un aveu surprenant à propos de l’affaire du lait contaminé Lactalis.

 Stéphane Dufort, directeur Qualité du groupe, assure avoir identifié les défaillances qui ont mené à la vente du lait contaminé: “Une mauvaise gestion des produits retournées en magasin par nos clients”.

Au-delà des 95.000 produits retirés de la vente par les équipes Carrefour, plus de 9000 ont été ramenés aux magasins par les clients au fait de l’alerte sanitaire. “Malheureusement, un certain nombre de produits ont été remis par mégarde dans le circuit de distribution. C’est la principale cause de la défaillance identifiée”, admet Stéphane Dufort, comme on peut le voir sur cet extrait.

En clair, il y a eu confusion au sein même des équipes des points de ventes Carrefour. “Il faut retenir que tous les distributeurs ont reconnu des erreurs de manipulation, suite à la communication au fil de l’eau de Lactalis”, explique au HuffPost un porte-parole de Carrefour.

Stéphane Dufort a fustigé dans cette crise une information “morcelée”, de la part de Lactalis [15 messages transmis en tout aux distributeurs, ndlr] et “peu transparente”, les distributeurs n’ayant été informés de la fermeture de l’usine de Craon (Mayenne) que par la presse.

Franck Geretzhuber, secrétaire général du groupe Auchan également auditionné, a lui aussi regretté que “52 produits aient été remis en vente” dans leurs supermarchés, sur les 42.000 retirés.

Carrefour propose d’ailleurs une solution innovante pour éviter qu’un incident pareil ne se reproduise via le blocage en caisse des produits incriminé, au moment du paiement par les clients.

“Le blocage en caisse, à date, ne fonctionne que pour un rappel sur l’ensemble d’une référence” et non pas sur des lots spécifiques, ce qui concerne pourtant plus des trois quarts des rappels.”Il serait cependant un “point d’amélioration majeur”, a renchéri Stéphane Dufort.

Lactalis ciblé par plusieurs plaintes

Le 11 janvier, le groupe Carrefour a admis avoir vendu 434 boîtes de lait contaminé Lactalis après la date de demande de retrait, comme la plupart de ses concurrents, ainsi que de nombreuses pharmacies.

Après avoir annoncé le 21 décembre le retrait de toutes les boites sorties de l’usine de Craon depuis février 2017, Lactalis a fini par annoncer à la mi-janvier le retrait total de tous les laits infantiles sortis de cette usine -pas moins de 12 millions de boîtes- sans limitation de date.

Jusqu’à présent, 37 bébés ont été atteints de salmonellose en France, ainsi qu’un autre en Espagne, et un autre probable en Grèce, après avoir consommé un produit d’alimentation infantile Lactalis infecté sorti de l’usine de Craon. Une première épidémie en 2005 liée à cette usine avait déjà touché 146 nourrissons.

Le parquet de Paris mène une enquête préliminaire depuis fin décembre, pour “blessures involontaires” et “mise en danger de la vie d’autrui”, des délits relevant du tribunal correctionnel. Des perquisitions ont été menées mi-janvier sur cinq sites du groupe, dont le siège social de Laval et l’usine de Craon.

Ce 14 février, l’association de consommateurs Foodwatch a fait savoir qu’elle allait à son tour porter plainte pour douze infractions mettant en cause le fabricant de laits infantiles, la grande distribution, un laboratoire et les autorités, a-t-elle annoncé dans un communiqué. Trente nouvelles familles pourraient également se tourner vers la justice, portant le nombre de plainte contre Lactalis à 45.

Source et vidéos

In the Spotlight

Urgent : La France répond à l’ultimatum Russe sur le FCFA

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le franc CFA fait couler beaucoup d’encre, depuis longtemps, avec une accélération et une tension sans précédent depuis quelques mois.  La semaine dernière, La Russie a donné un ultimatum à la France pour mettre fin au système [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*