L’Algérie réagit à la nouvelle résolution du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental

La résolution votée, vendredi, par le Conseil de sécurité de l’Onu sur le Sahara occidental, réaffirme que la seule solution au conflit est «l’exercice par le peuple du Sahara Occidental de son droit inaliénable à l’autodétermination», a annoncé à la presse, le 27 avril, le ministère algérien des Affaires étrangères.

L’Algérie a salué le vote, vendredi, par le Conseil de sécurité des Nations unies de la résolution concernant la question du Sahara occidental, qui réaffirme que la solution à ce conflit réside dans l’exercice par le peuple Sahraoui de son droit à l’autodétermination, a déclaré à la presse, le même jour, Abdelaziz Benali Cherif, porte-parole du ministère Algérien des Affaires étrangères.

Selon le diplomate, «l’Algérie prend acte de la nouvelle résolution sur la question du Sahara Occidental que le Conseil de Sécurité des Nations Unies vient d’adopter. Elle relève avec une grande satisfaction que cette résolution réaffirme, une fois de plus, avec clarté, dans son préambule comme dans son dispositif, qu’il n’est de solution à ce conflit, que celle-là qui assure l’exercice par le peuple du Sahara Occidental de son droit inaliénable à l’autodétermination».

Alger s’est félicité du soutien que le Conseil de sécurité a apporté au secrétaire général et à son envoyé personnel afin de relancer les pourparlers de paix entre les deux parties du conflits, en vue d’aboutir à l’organisation d’un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui, a souligné le responsable algérien. L’Algérie «ne peut que se joindre à l’appel lancé par le Conseil de sécurité aux deux parties du conflit, le royaume du Maroc et le Front Polisario, de reprendre les négociations, sans conditions préalables et de bonne foi, en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui pourvoie à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental», a-t-il affirmé. A ce propos, Alger souhaite la Minurso [mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental, ndlr], dont la mission a été prolongée de 6 mois, arrive à mettre autour de la table des négociations le Maroc et le Front Polisario.

Rabat, quant à elle, a salué le fait que le Conseil de sécurité ait «apporté un soutien franc et fort à la double exigence du Maroc», selon Omar Hilale, représentant permanent du royaume à l’Onu, lors de sa conférence de presse, vendredi, qui ajoute que les Nations unies a «enjoint au Polisario de se retirer immédiatement de la zone tampon de Guergarate». «Le Conseil de sécurité a ordonné aux séparatistes du Polisario de s’abstenir de transférer leurs soi-disant structures administratives des camps de Tindouf en Algérie à Bir Lahlou, à l’Est du dispositif de sécurité, manœuvres qu’il a qualifiées de déstabilisatrices de la région», a souligné le diplomate marocain.

L’autre recommandation contenue dans la résolution qui satisfait le Maroc est la demande faite par le Conseil de sécurité à l’Algérie. «Le Conseil lui a, en effet, demandé [à l’Algérie, ndlr], dans un nouveau paragraphe, et je cite, de hausser son engagement dans le processus de négociations et de remplir son rôle spécial et essentiel pour appuyer le processus politique», a affirmé Omar Hilale.

Pour rappel, dans un entretien, le 10 avril 2018, avec la chaîne France 24 à Paris, Abdelkader Messahel, ministre algérien des Affaires étrangères, a déclaré que l’Algérie ne «s’impliquera» pas directement dans les négociations entre le Maroc et le Front Polisario, car elles ne concernaient que les deux parties au conflit. «Le Maroc affirme que c’est une affaire entre l’Algérie et le Maroc, ce n’est pas le cas, c’est une affaire entre le Maroc et le peuple sahraoui, et entre le Maroc et les décisions des Nations unies», a-t-il affirmé.

fr.sputniknews.com

In the Spotlight

Mohammed ben Salmane blessé

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Mohammed ben Nayef, ancien prince héritier saoudien, confirme sur son compte Twitter que le fils et successeur désigné du roi saoudien, Mohammed ben Salmane, avait été blessé au cours de la fusillade qui a eu [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*