L’allocution secrète de la reine Élisabeth II en cas de 3e guerre mondiale divulguée

Dans l’éventualité d’une Troisième guerre mondiale, avec quels mots les dirigeants mondiaux s’adresseraient-ils à leur nation? Au moins une allocution, celle de la reine Élisabeth II, n’est plus un secret pour le grand public. Quelques morceaux de ce discours solennel ont été publiés par le journal The Daily Star.

À l’apogée de la guerre froide, quand un conflit armé était probable, une allocution a été préparée en 1983 pour Élisabeth II, relate The Daily Star. Le média a diffusé certaines citations que la reine devait prononcer devant le peuple britannique si la Troisième Guerre mondiale avait finalement eu lieu.

«Maintenant, la folie d’une guerre se propage de nouveau à travers le monde et notre pays courageux doit encore une fois se préparer à surmonter de grands obstacles», lit-on dans ce discours.

Élisabeth II «revient» également sur la Seconde Guerre mondiale et notamment sur l’allocution de son père, George VI.

«Je n’ai jamais oublié le chagrin et la fierté que j’ai ressentis lorsque ma sœur et moi étions réunies autour de la nursery et avons écouté les mots inspirants que mon père [George VI, ndlr] a prononcé en ce jour fatidique de 1939 [au début de la Deuxième Guerre mondiale, ndlr].»

Ensuite, la reine «dit» qu’elle n’aurait jamais pu imaginer qu’«un jour ça serait à elle d’assumer cette responsabilité solennelle et terrible».

«Pourtant, quelles que soient les horreurs qui nous attendent, les qualités qui nous ont aidé à maintenir notre liberté intacte, déjà deux fois pendant ce triste siècle, seront de nouveau notre force», indique le document.

À la fin de son allocution, la reine «bénit» son pays pour lutter contre ce «nouvel mal».

Source

In the Spotlight

Affaire Khashoggi : Riyad accusé et acculé

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

La police turque a pu pénétrer dans le consulat saoudien à Istanbul, dans la nuit de lundi à mardi pour procéder à des fouilles. Photo Bulent Kilic. AFP Après avoir nié l’évidence, l’Arabie Saoudite semble [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*