LANCEMENT DU CONTRAT DE PERFORMANCE DE L'UCAD: Une cérémonie de signature sur fond de perturbations

ucad amphiUn contrat de performance (CDP) lie désormais l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) au ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, son département de tutelle. La cérémonie de signature de ce contrat a eu lieu hier mercredi à l’Amphithéâtre de l’UCAD II. Une salle qui, à l’occasion, a refusé du monde. Ce qui témoigne de l’importance de l’évènement qui a également servi de prétexte à l’inauguration du village dit de Contrat de Performance(CPD).

Malgré la perturbation organisée par certains étudiants de la faculté des sciences et techniques (FST) qui ont affiché des pancartes sur lesquelles on pouvait lire entre autres : « nous ne voulons pas être les cobayes du système LMD… sans mesure d’accompagnement égal échec, la signature officielle du contrat de performance qui lie l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) à son département de tutelle a bien pu avoir lieu.

Une cérémonie qui a donné suite à la signature des contrats de performance entre les autres facultés et établissements de l’institution qui étaient représentés respectivement par leur doyen et le recteur. Revenant sur les motifs qui ont abouti à la réalisation de ce contrat, le recteur Saliou Ndiaye dira que «ce contrat de performance a été réalisé à la suite d’une stratégie qui a diagnostiqué les maux dont souffrait notre institution aussi bien dans son organisation que dans son fonctionnement.

Une analyse qui a permis de dégager nos forces et nos faiblesses».
Les cinq objectifs visés que sont : «l’amélioration de l’efficacité interne, l’utilisation des technologies de l’information dans les stratégies pédagogiques, le renforcement des liens avec le monde du travail, l’amélioration de la qualité de l’enseignement et l’amélioration de la gouvernance universitaire».

Ainsi c’est pour réduire la massification, le taux élevé d’échecs et les taux d’abandons. Mary Teuw Niane le ministre de l’enseignement supérieur, est revenu quant à lui sur l’importance de ce contrat de performance qui va permettre à 40 000 étudiants d’avoir un ordinateur portable. C’est à ses yeux quelque chose de nouveau, quelque chose qui va créer une rupture qualitative au niveau de nos instances universitaires. Il estime que désormais «l’étudiant aura une bibliothèque ambulante et pourra être au même niveau de travail que les étudiants des pays développés».

Pour sa part la directrice des opérations de la banque mondiale à Dakar s’est réjouie du financement qui est estimé à neuf milliards de francs CFA que son institution a accordé à l’Université. Il a annoncé dans le même sillage la création d’une deuxième université dans la région de Dakar pour désengorger l’effectif de l’UCAD.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*