L’Apr demande à Macky Sall de limoger ABC si…

L’Alliance pour la République (Apr) ne supporte plus la liberté de ton d’Alioune Badara Cissé sous sa casquette de Médiateur de la République. Et elle l’a fait savoir.

Dans un communiqué parvenu à Seneweb, le Secrétariat exécutif national (SEN) du parti présidentiel demande à l’ex-ministre des Affaires étrangères de respecter son obligation de réserve ou quitter ses fonctions pour retrouver le terrain politique vers lequel il lorgnerait. Sinon, les Apéristes invitent leur président à le limoger.

«Les sorties récurrentes de Monsieur Alioune Badara Cissé, Médiateur de la République, contre les institutions de notre pays, relèvent d’un positionnement politique militant incompatible avec son statut, constituant en même temps une atteinte grave au devoir de réserve que lui impose ses hautes fonctions, accuse le Sen de l’Apr. De tels dérapages sont inacceptables, de sa part.»

Fouillant dans histoire de l’institution, l’Apr signale que «jamais le devoir de réserve du Médiateur de la République n’a été autant altéré», «de Monsieur Ousmane Camara au Professeur Serigne Diop, en passant par le Professeur Seydou Madani Sy et Monsieur Doudou Ndir (prédécesseur d’Alioune Badara Cissé, Ndlr)».

Condamnant «vigoureusement cette posture de Monsieur Cissé qui s’inscrit dans une logique de désacralisation des institutions», l’Apr suggère au concerné,  s’il «veut retrouver le terrain politique de la contestation, (de) se décharger de ses fonctions de Médiateur de la République».

«À défaut, suggère-t-on dans le communiqué portant la signature de Seydou Guèye, porte-parole du parti présidentiel, le Sen-Apr demande au président de la République, d’en tirer toutes les conséquences et de mettre un terme à cette confusion de rôles.»

En des termes moins diplomatiques, «un médiateur, ça ferme sa gu… ou ça démissionne».

In the Spotlight

Sanctions US contre la Turquie: Erdogan contre-attaque

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Face aux sanctions américaines, le Président turc a ordonné de relever considérablement les droits de douane sur plusieurs catégories de produits américains, notamment les voitures, l’alcool et le tabac. En guise de riposte aux sanctions [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*