L’Arabie saoudite annonce la fin des travaux de sa commission anticorruption

Présidée par le prince héritier Mohammed ben Salman, cette commission s’était illustrée par la spectaculaire vague d’arrestations de novembre 2017 qui avait touché des princes et des ministres. Plus de 400 milliards de riyals saoudiens (93 milliards d’euros), c’est le montant que la commission anticorruption affirme avoir récupéré sous forme d’avoirs immobiliers et commerciaux, de titres ou d’espèces. La commission a aussi entendu 381 personnes : 87 ont passé des accords financiers avec les autorités saoudiennes et 64 sont toujours en détention. En novembre 2017, des centaines de personnalités saoudiennes ont été retenues à l’hôtel Ritz Carlton de Riyad, y compris des figures très connues comme le prince milliardaire Al Walid ben Talal. Réactions contrastées Le vaste coup de filet avait été globalement salué par la population saoudienne, lasse de la corruption omniprésente dans l’économie du royaume. Vu de l’étranger en revanche, le caractère spectaculaire et brutal de l’opération avait suscité des interrogations quant aux méthodes du prince héritier Mohammed ben Salman et de son entourage. Auteur: rfi

In the Spotlight

Les USA volent le pétrole syrien (Vidéo)

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Les Etats-Unis seraient en train de dérober le pétrole syrien depuis la province de Deir Ezzor. C’est ce qu’a révélé l’agence syrienne Arabi Today, à la foi d’un membre des Forces démocratique syriennes (FDS), cette [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*