L'Armée syrienne libre prête à coopérer avec Moscou

L'Armée syrienne libre L'Armée syrienne libre 2Le colonel de l’Armée syrienne libre (ASL) Hossam Hasany Al-Awak a déclaré que l’ASL était prête à coopérer avec Moscou dans la lutte contre les terroristes de l’EI. Moscou de son côté salue cette annonce, comme l’a remarqué Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russe. 

Le représentant de l’ASL Hossam Hasany Al-Awak a confié dans un entretien à Russia Today que la Syrie et la Russie allaient lutter ensemble contre le terrorisme au Proche Orient et que Moscou serait du côté de la justice.

“Nous espérons que le rôle de la Russie dans le règlement de la situation en Syrie sera fructueux. Nous estimons que Moscou sera du côté de la justice, en menant des négociations avec tous les participants de la crise syrienne. Nous espérons également que la Russie et la Syrie vont lutter ensemble contre le terrorisme et l’extrémisme dans toute la région du Proche Orient”, a déclaré le colonel.

“Quelques rebelles faisant la guerre du côté de l’EI en Irak se sont infiltrés dans nos centres. Les terroristes ont apporté pas mal d’ennuis à l’Armée Syrienne Libre. Ils ont pris nos combattants pour conquérir de nouveaux territoires et contrôler des régions pétrolières de la Syrie.

Ils ont exécuté des tirs à la cadence maximum sur nos positions près de la ville d’Al-Bab, c’est pourquoi nous avons dû nous mettre en retraite tactique. Ils ont pu s’infiltrer dans notre armée car ils ont un revenu énorme grâce à la vente du pétrole avec la Turquie”, a expliqué M. Al-Awak.

Dimanche 25 octobre, les représentants du Front de salut national, une branche de l’opposition syrienne, se sont déclarés prêts à engager un dialogue avec Moscou, au Caire, sur la coopération lors du règlement de la situation en Syrie, a déclaré devant les journalistes, à Paris, Fahad Al-Masri, coordinateur du Groupe du salut national et fondateur de l’ASL. 

Combattants de l'ASL
© REUTERS/ HOSAM KATAN
Syrie: l’ASL invite Moscou à négocier au Caire

Il a ajouté que l’ASL était prête à dépêcher aux négociations une délégation de haut niveau.

Dans un entretien à la télévision publique russe, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a indiqué que, dans la lutte contre l’EI, Moscou était prêt à soutenir l’opposition patriotique depuis les airs, y compris l’Armée syrienne libre à condition de trouver des personnes légitimes qui représentaient tels ou tels groupes armés, opposés notamment au terrorisme.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*