L’Asred brocarde Me Sidiki Kaba

L’association pour le Soutien et Réinsertion la Réinsertion Sociale des Détenus (ASRED) est préoccupée par la polémique suscitée par la démission du juge Ibrahima Hamidou Dème du Conseil supérieur de la magistrature (CSM). La polémique entre l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) et l’exécutif pose, à ses yeux, un problème de sécurité. Mais l’Asred prend fait et cause pour le magistrat qui fait l’objet de menace de la part de l’exécutif. L’Association dénonce fermement l’immixtion de l’exécutif dans les affaires judiciaires. L’Asred condamne dans la même veine le comportement du ministre de la Justice, Sidiki Kaba, qui remet en cause la sécurité judiciaire. D’après l’Asred, cette situation ne sera pas sans conséquences pour les détenus qui attendent d’être fixés sur leur sort. Ainsi l’Asred envisage d’organiser une manifestation devant le ministère de la Justice pour dénoncer les agissements de l’exécutif. Elle rappelle au ministre Me Sidiki Kaba que c’est son militantisme pour la défense des droits de l’homme qui a fait de lui ce qu’il est aujourd’hui et non la politique politicienne.

Source: L’As

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*