L’axe ABC/Mimi Touré: un courant en gestation à l’APR France. Par Abdoulaye Mbodji

mimi-650x325Il y a quelques jours la presse sénégalaise a fait écho d’une possible union politique entre Alioune Badara Cissé et Mimi Touré. Sans tarder ABC, a publié dans la presse, sous forme de droit de réponse, un démenti cinglant à cette information. Le moins qu’on puisse dire c’est que cet axe est en cours de gestation dans la diaspora. Selon des sources très bien informées vivant dans la diaspora et qui ont toutes formellement requis l’anonymat des sympathisants de ces deux importantes personnalités de l’APR sont en pourparlers avancés pour la mise sur pied d’un courant au sein de l’APR. Si cet objectif d’unification des sympathisants voit le jour, et nul doute qu’il verra le jour au regard de la détermination des deux camps, l’APR France dans ses différents démembrements, la Délégation des sénégalais de l’extérieur (DSE) les sections en passant par la coordination des cadres républicains (CCR) le mouvement des femmes et celui des
jeunes. se retrouvera dans une situation compliquée. Pour ne pas dire plus. Les pro Macky et les pro ABC/Mimi. Des batailles politiques fratricides en perspectives. Conséquence de la dispute qui naîtra de la volonté de chaque camp de vouloir contrôler les directions des structures. Dans ce chaos en perspective de l’APR France c’est l’axe ABC/Mimi qui a la faveur des pronostics. Il pourra surfer sur la vague de mécontentement quasi généralisé chez les militants. Des militants qui se sentent abandonnés, trahis, ces mots reviennent régulièrement dans mes entretiens, par des responsables de la DSE ou de la CCR partis rejoindre le gouvernement, élus députés, nommés consuls ou vice-consuls, ou promus Directeurs de sociétés. Ces hommes et ces femmes qui ont mis dans le pied dans l »étrier ont rompu toutes relations d’avec leurs militants d’hier. Mais la colère ne s’arrête pas là. La diaspora est très remontée contre les sorts politiques
réservés à Alioune Badara Cissé et à Mimi Touré.
Alioune Badarat Cissé et Mimi Touré. Deux personnalités politiques de haut rang dans l’APR. Deux compagnons de galères de Macky Sall pendant toute la durée de sa traversée du désert.Deux personnalités politiques qui ont en commun la déception consécutive à la rupture relationnelle d’avec Macky Sall. Si les contextes et les raisons des évictions différent il n’en demeure pas moins qu’elles ont quelque chose de commun. Aussi bien pour Alioune Badara Cissé que pour Mimi Touré, leurs évictions ont obéi aux détestables processus de calomnies, de manigances, de diabolisation dont les uniques buts étaient de les mettre en mauvais termes avec Macky Sall. Des évictions qui continuent encore de susciter incompréhension et surprises chez de très nombreux sénégalais aussi bien de l’intérieur du pays que dans la diaspora. A juste raison. Ces deux personnalités politiques sont connues pour leur courage, leur conviction chevillée aux corps,
leur détermination à toujours aller jusqu’au bout de leur combat. des qualités que beaucoup de sénégalais leur connaissent. Macky le premier. Un homme pour lequel elles-ces deux personnalités- se sont grandement investi dans la réalisation de son destin politique. Ou destin court. Alioune Badara Cissé, un avocat de renom, qui a osé défier Me Abdoulaye W, alors président de la république en dénonçant sur des plateaux de télévisions et autres micros de radio sans compter dans la presse écrite le fameux complot ourdi contre Macky Sall à l’époque président de l’assemblée nationale. La suite de ce complot on la connaît. Macky Sall, malgré sa résistance, finira par être éjecté à cause de l’amendement Sada Ndiaye; Nous ne reviendrons pas sur cette histoire sombre de notre parlement. Avec cette éviction, tout le monde le sait, débute pour Macky Sall une longue traversée du désert. L’homme, ayant renoncé de lui-même tous ses
mandats électifs acquis sous la bannière du PDS était devenu comme une paria. Son nom était devenu tabou et ses amis se comptaient sur les doigts d’une main. Justement c’est dans cette période très difficile qu’Alioune Badara Cissé et Mimi Touré et bien sûr d’autres personnalités politiques ont fait le courageux choix de rester fidèles de lui rester fidèles, de combattre à ses côtés. Même au péril de leurs carrières politiques.

Abdoulaye Mbodji
Journaliste

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*