Le bouclier américain anti-missiles renforcé en Corée du Sud

L’essentiel

Au lendemain de l’annonce du sixième essai nucléaire nord-coréen, les condamnations se multiplient.

En Corée du Sud, le dispositif anti-missiles américain Thaad va être renforcé.

Les Brics, y compris la Chine, désapprouvent «fortement l’essai nucléaire effectué par la Corée du Nord»

Pyongyang.

Les dirigeants des puissances émergentes des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) ont «désapprouvé fortement» lundi l’essai nucléaire effectué la veille par Pyongyang, appelant à «une solution pacifique» des tensions autour du programme nucléaire nord-coréen. «Nous désapprouvons fortement l’essai nucléaire effectué par la Corée du Nord», ont indiqué les cinq pays dans une déclaration commune lors d’un sommet à Xiamen (sud de la Chine). Ajoutant : «Nous insistons sur le fait que [les tensions dans la péninsule coréenne] ne peuvent être résolues que par des moyens pacifiques et un dialogue direct de toutes les parties concernées».

La Chine a annoncé pour sa part avoir protesté officiellement auprès de la Corée du Nord à la suite de son dernier essai nucléaire, le plus puissant à ce jour. Pékin a fait part de «ses sévères remontrances auprès de la personne responsable de l’ambassade de la Corée du Nord en Chine», a déclaré aux journalistes Geng Shuang, porte-parole de la diplomatie chinoise.

(Photo AFP.)

Nucléaire nord-coréen : le bouclier anti-missiles renforcé en Corée du sud

Menace.

La Corée du Sud et les Etats-Unis vont déployer davantage de défenses antimissiles en réponse à l’essai nucléaire réalisé dimanche par la Corée du Nord, a annoncé lundi le ministère sud-coréen de la Défense. «Quatre lanceurs restants seront prochainement déployés de façon temporaire au travers de consultations entre la Corée du Sud et les Etats-Unis pour contrer les menaces nucléaire et balistique grandissantes du Nord», a indiqué dans un communiqué le ministère, alors même que le déploiement du bouclier antimissile américain Thaad au Sud provoque la colère de la Chine.

Nucléaire nord-coréen : Séoul estime la puissance de l’essai à 50 kilotonnes

Menace.

Le sixième essai nucléaire mené par la Corée du Nord était d’une puissance estimée à 50 kilotonnes, ont déclaré lundi des responsables du ministère sud-coréen de la Défense devant le Parlement. Cette quantité d’énergie signifierait que l’essai était cinq fois plus puissant que le cinquième test nucléaire mené par la Corée du Nord en septembre 2016, et plus de trois fois plus puissant que la bombe américaine qui a ravagé Hiroshima en 1945.

La Corée du Sud a par ailleurs décelé des signes que Pyongyang se prépare à un nouveau tir de missile balistique qui pourrait être un engin balistique intercontinental (ICBM), a annoncé lundi le ministère de la Défense. Des signes que la Corée du Nord «prépare un nouveau tir de missile balistique sont détectés avec constance depuis le test de dimanche», a déclaré le ministère en référence au sixième essai nucléaire nord-coréen. Il n’a fourni aucune précision sur le moment où il pourrait avoir lieu.

Libération

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*