Le Cameroun remporte sa cinquième Coupe d’Afrique des Nations en battant l’Egypte

Le Cameroun a remporté sa cinquième Coupe d’Afrique des Nations en renversant en finale l’Egypte (2-1).
Battu en 1984 et en 2008 par l’Egypte en finale de la Coupe d’Afrique des Nations, le Cameroun tient sa revanche. Les Lions indomptables ont renversé les Pharaons, ce dimanche, au Stade l’Amitié de Libreville. Passés à côté de leur première période, avec un but encaissé de Elneny (22e), ils ont marqué deux fois par Nkoulou (59e) et Aboubakar (88e) pour soulever le trophée. Milla et Eto’o, en transe dans les tribunes, pouvaient exulter, pour ce premier sacre depuis 2002.

Dans un stade assez enjoué, tranchant avec la faible ambiance qui a entouré la compétition, l’Egypte a rapidement fait passer un frisson, sur une frappe de Said, sauvée par l’excellent Ondoa (2e). Les hommes de Cuper ont su concrétiser leur temps fort. Sur une superbe passe de Mohamed Salah, grand homme du tournoi, Elneny a su battre le gardien camerounais avec sang-froid (22e). Le Cameroun d’Hugo Broos a subi un autre coup dur dans la foulée, quand Teikeu a quitté ses partenaires sur blessure (31e). L’Egypte, pas flamboyante mais efficace, organisée méticuleusement par Cuper, a su contrôler jusqu’à la pause, face à des Camerounais trop timides.

Mais le Cameroun a changé de visage après la pause. Remontés, les partenaires d’Aboubakar, entré dès la reprise, ont imprimé un important pressing dans le camp égyptien. Benjamin Moukandjo et Christian Bassogog sur les côtés ont commencé à faire mal. Nkoulou, entré en jeu à la place de Teikeu en première période, a remis les Camerounais dans le match. Sur un centre léché de Moukandjo depuis le côté gauche, la tête puissante du Lyonnais n’a laissé aucune chance au vétéran El-Hadary (59e). Les Lions indomptables ont continué de pousser, avec un Moukandjo incroyable d’activité, mais trop imprécis (78e). Le Cameroun tentera de décrocher son cinquième sacre lors de la prochaine édition, qu’il disputera à domicile. La délivrance camerounaise est finalement venue d’Aboubakar (88e), d’un excellent enchaînement.

lequipe.fr

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*