Le cas Birima commence à devenir sérieux

Passe encore que Face-de-rat (ses contempteurs l’appellent ainsi) use exponentiellement de son droit de militer pour le Parti au Pouvoir en tirant sur ses adversaires politiques. Brima Ndiaye dont on ignore le vrai statut à la TFM, commence sérieusement à indisposer les Sénégalais. Dans « Diakarlo », ce monsieur pas raffiné pour un sou, n’en fait qu’à sa tête. Impunément, il insulte les invités de Abdoulaye Der qui ont la malchance de ne pas partager ses points de vue ou ses positions progouvernementales de militant primaire, taxe les présentateurs de l’émission d’être des ennemis de Mack, et pousse l’indélicatesse jusqu’à proférer des menaces à peine voilées à l’endroit de certains convives qui craignent la chaleur et l’humidité Quelles fonctions exactes occupe cet invité spécial, cet hurluberlu « invité spécial » de la TFM, pour justifier son comportement outrancier, contre vents et marées ? Ont-ils raison ceux qui avancent que c’est le pouvoir qui a collé Birima aux basques de la télé pour essayer de clouer le bec à tous ceux qui ne sont pas avec le régime ? Vendredi dernier en tout cas, comme un gamin le ferait devant une sucette, il s’est déchainé sur Bougane Dany Guèye qui a eu le seul tort de se présenter comme candidat à la prochaine présidentielle. Venu défendre son dossier de parrainage après qu’il a été recalé à la première manche des opérations de vérification, Bougane a trouvé « Face-de-rat » judicieusement sur son chemin, pour l’insulter et lui reprocher d’avoir insulté le Chef de l’Etat sur les ondes d’une radio de la place. Birima incitera-t-il désormais d’autres candidats à essuyer d’autres invitations de Diakarlo, en sachant qu’ils ont de fortes chances de croiser des hommes de Neandertal sur les lieux ? Rien n’est moins sûr et seule la TFM perdrait au change dans cette triste affaire… Cébé

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*