Le CICES fait la part belle aux marchands ambulants

Les marchands ambulants ont eu la part belle à l’occasion de la 22ème Foire internationale du Sénégal (FIDAK) et leurs préoccupations ont été prises en compte, selon le Directeur général du Centre international du commerce extérieur du Sénégal (CICES), Cheikh Ndiaye.cices foire

‘’On ne pouvait pas les laisser en rade alors qu’ils sont restés en distorsion sociale complète avec la société, sans site, sans vendre, menaçant de faire du n’importe quoi’’, a-t-il dit lors d’une conférence de presse dressant le bilan à mi-parcours de la FIDAK.

‘’Il ne souhaite que venir vendre à la FIDAK et nous avons jugé inacceptable de les refuser’’, a expliqué M. Ndiaye, relevant la volonté du CICES de professionnaliser la FIDAK, mais sans inciter à faire des victimes sociales.

Pour le CICES, cela ne rentre pas dans la vision des choses, a-t-il laissé entendre. ‘’Nous leur avons demandé de venir s’installer à la mesure de leur moyen financier en leur appliquant un taux de réduction de 50%’’, a précisé M. Ndiaye.

Il a justifié cette disposition par le souci de faire du social ou de l’humanitaire, de l’étendre à cette couche de la population qui a une part active dans l’économie du pays.

Le directeur du CICES a estimé que le cas des ambulants était spécial, avant de demander de les couver et les accompagner de façon à ce qu’ils prennent de la force, en maturité et en capacité financière pour être libres.

Débutée le 28 novembre, cette rencontre internationale se poursuit jusqu’au 11 décembre sur le thème : ‘’Problématique des énergies renouvelables en Afrique de l’Ouest : Enjeux et perspectives des énergies renouvelables’’.

LTF/SAB

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*