Le CRIF demande à La République en marche de suspendre un candidat ayant appelé au boycott d'Israël

L’organisation communautaire dénonce des tweets appelant au boycott des produits israéliens de la part d’un candidat de LREM aux législatives en Seine-Maritime. Elle demande au parti d’Emmanuel Macron de réagir.

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) a formulé une demande de retrait d’investiture à l’encontre de l’un des candidats de La République en marche (LREM) ce 12 mai. L’organisation reproche en effet à William Tchamaha, candidat LREM dans la troisième circonscription de Seine-Maritime, des tweets appelant au boycott des produits israéliens.

Selon Le Parisien, ce conseiller principal d’éducation dans un lycée professionnel avait qualifié Israël d’«Etat hors la loi qui méprise le droit», dans un tweet de février 2017. Il avait notamment relayé, selon le quotidien, plusieurs appels à soutenir le mouvement Boycott, désinvestissement, sanctions (BDS).

«Je ne connais pas ce terme», s’est défendu l’intéressé auprès du Parisien. «Je n’ai pas souvenir d’avoir appelé au boycott, mais si le CRIF a du temps à passer pour remonter mon historique sur tous les réseaux sociaux… Moi, je n’ai rien contre cet Etat, je suis un militant de la paix», a-t-il précisé. LREM n’a pas encore réagi.

Depuis novembre 2015, la France fait partie des rares pays considérant l’appel au boycott des produits israéliens comme illégal, en raison d’un jugement rendu par la Cour de Cassation. Emmanuel Macron, lors d’un voyage au Liban en février dernier, avait déjà estimé qu’il n’était «pas question» de revenir sur cette interdiction.

Précédemment le 12 mai, c’est un tweet de Christian Gérin, candidat LREM aux législatives à Royan, dénonçant la présence de plusieurs responsables politiques au dîner du CRIF en février, qui avait suscité l’indignation de la LICRA(Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme). Cette dernière avait obtenu de LREM la suspension de l’investiture du candidat.

Source

In the Spotlight

Un procès manifestement injuste. Par Mody Niang

by James Dillinger in A LA UNE 0

Un procès manifestement injuste Oui, le procès qui s’ouvre ce jeudi 14 décembre 2017, est manifestement injuste, à la limite insupportable pour quelqu’un qui suit régulièrement l’actualité politique et surtout politicienne au Sénégal. Il ne [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*