Le DAGE du ministère des Sports dément : «l’Etat du Sénégal ne doit rien à l’hôtel Epaly»

Le DAGE du ministère des Sports dément : «l’Etat du Sénégal ne doit rien à l’hôtel Epaly»

Suite aux accusions faisant état d’une dette que la délégation sénégalaise présente au Gabon pour les besoins de la CAN aurait laissé derrière, le Directeur de l’Administration Générale et l’Equipement (DAGE) du ministère des Sports a tenu à apporter la réplique.  Tidiane FALL se lave à grande eau et rejette toutes les accusions. «Nous ne devons rien à l’hôtel Epaly. Nous avons tous payé», a-t-il martelé.

«A mon niveau, il n’y a aucun problème. J’ai été quand même très surpris de la sortie de Monsieur Diop. Depuis que nous sommes là, on a essayé de mettre l’équipe et la délégation sénégalaise dans de bonnes conditions. Hier (lundi), je suis parti à Bongoville pour régler le problème. Il (Alassane Diop) voulait qu’on paye quatre nuitées qu’on n’a pas passées dans l’hôtel.

La délégation était partie après l’élimination (dimanche dernier) et il se trouve qu’on avait arrêté une somme pour chaque journée. Il a dit non devant le comptable et a osé dire que ce n’est pas normal. Comme il travaille avec le Général et sa femme qui gère l’hôtel, il ne veut pas gâcher cette relation. Il s’est présenté devant vous pour raconter des conneries.

Avec mes deux agents, je suis resté ici pour régler ce problème. Le ministre me l’a d’ailleurs instruit. Je suis désolé de cette sortie, car jusque-là, on a travaillé en toute sérénité. Le seul hic vient de notre compatriote» lance Tidiane FALL.

Selon le Financier du ministre des Sports,  «hier (lundi), je lui ai demandé l’argent, il m’a répondu que ça y est dans son véhicule. Il est venu me parler de 20 millions. Il joue à me faire peur. C’est peine perdue. Je ne  lui dois que 14 millions francs Cfa, il en réclame 20. J’ai refusé, car on ne peut pas payer des chambres qu’on n’a pas utilisées.

Tout ce qu’il voulait, c’est être payé au départ. Ça ne marche pas comme ça. L’argent, c’est celui de l’Etat. Je lui ai payé plus la moitié de l’estimation globale. Abdoulaye SOW, vice-président de la FSF, lui a remis le premier montant de 17 millions.

Le deuxième de 15 millions lui a été remis par Ibrahima NDOYE. Il gagne sa vie aux dépens du Général et de son épouse. Il m’a dit qu’il n’a pas dormi hier (lundi) et que cela pouvait créer un incident diplomatique. Comme elle a pensé que je suis un mauvais payeur, elle a demandé aux militaires de tirer sur moi. Ils ont voulu que je me mette à genoux et je lui ai répondu, si je le fais c’est comme si c’était le Sénégal qui aurait mis ses deux genoux au sol. J’ai refusé.

S’il sent que ses intérêts sont menacés et que la femme du Général ne lui accorde aucun crédit, s’il pense pouvoir y arriver en allant me vilipender dans la presse, c’est son problème. J’ai payé 75 millions pour déplacer un avion de Dakar à Franceville. Si j’ai pu payer une telle somme en l’espace de quatre heures, ce qu’il me dit ne représente rien à mes yeux. Je commence à douter de lui», assène-t-il.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*