Le député Abdou Lahat Seck répond au président de la majorité à l’Assemblée : «Moustapha Diakhaté ne peut plus diriger le groupe parlementaire Bby»

Le député Abdou Lahat Seck Sada­ga s’en est pris au président du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar auquel il appartient. Il exige  ainsi la destitution de Moustapha Diakhaté pour avoir déclaré illégale la liste déposée au nom de Serigne Cheikh Sidy Makhtar Mbacké pour les prochaines élections locales.

«Il ne peut plus diriger le groupe parlementaire. Je vais dire au président de la République qu’on ne va plus écouter Moustapha Diakhaté», a-t-il  soutenu à travers la Rfm.  A en croire M. Seck, l’indépendance de la cité religieuse précède celle du Sénégal.

Mieux, avance-t-il en wolof : «Touba est unique et sa liste doit être unique parce qu’elle appartient au Khalife général (des mourides) qui en fait ce qu’il veut».  Par ailleurs, il  a demandé à son collègue de présenter des «excuses publiques».

Moustapha Diakhaté a pris le contrepied des responsables des tenants du régime, des partis politiques de l’opposition et même de la Commission électorale nationale autonome (Cena) qui se sont pliés à la volonté de l’homme fort de Touba.

Interrogé sur la question hier en marge de la cérémonie de prestation de serment de Saliou Sarr, nouveau membre  de ladite commission, son président Dou­dou Ndir a souhaité prendre le temps de «réfléchir».

Le président du groupe parlementaire majoritaire a dénoncé le fait que la liste ait été reçue par les autorités administratives alors qu’elle ne respecte pas la parité. «Une Répu­blique, ce sont des lois, et je dénonce avec la dernière énergie le comportement du sous-préfet de Ndam et du représentant de la Cena dans l’arrondissement», assume-t-il.

  • Écrit par  Birame FAYE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*