Le discours fracassant d’Emmanuel Macron au Bilderberg en 2014

En 2014, Emmanuel Macron, alors secrétaire général adjoint de l’Elysée, aurait livré un discours fracassant au groupe Bilderberg, neuf jours avant de démissionner… et deux mois avant de débarquer au gouvernement, au ministère de l’Economie.

Selon une information du Journal du dimanche (JDD) publié le 3 décembre, Emmanuel Macron aurait participé à une réunion du très fermé club Bilderberg en 2014 (le 62e Bilderberg) et, dans le plus grand secret, celui qui allait présider la France aurait vertement critiqué en public la politique de François Hollande. Il était, alors, secrétaire général adjoint de l’Elysée.

Devant ces 130 personnes, le secrétaire général adjoint de l’Elysée a pris la parole pour dire tout le mal qu’il pensait de la politique menée par François Hollande

Un des témoins auquel s’est confié le JDD relate : «Devant ces 130 personnes, le secrétaire général adjoint de l’Elysée a pris la parole pour dire tout le mal qu’il pensait de la politique menée par François Hollande.» Et Fleur Pellerin, à l’époque ministre de la Culture et de la Communication, de confirmer : «Je n’en ai jamais rien dit à personne… Il est vrai que sur le coup j’en ai été un peu choquée, même si j’avais entendu dire qu’Emmanuel Macron se démarquait déjà de François Hollande.»

Départ du gouvernement neuf jours plus tard… puis réintégration deux mois après

En juin 2014, neuf jours après son allocution devant le groupe Bilderberg, Emmanuel Macron démissionne. Il dit à l’époque vouloir «mener des projets personnels dans les domaines de l’enseignement et de la ­recherche». Plus exactement, selon le JDD, le futur président aurait cherché à ce moment un poste à la prestigieuse université de Harvard, ou «à Berlin».

Mais à la fin du mois d’août de la même année, Arnaud Montebourg quitte subitement le gouvernement et le poste de ministre de l’Economie est alors vaquant.

C’est Emmanuel Macron qui sera alors appelé à la rescousse pour tirer de l’embarras le président Hollande – dont il aurait dit vertement critiqué la politique devant tout ce que compte le gratin international de la finance, des affaires, de la diplomatie…

Le groupe Bilderberg, objet de fantasmes et controverses depuis 1954

Fondé par David Rockefeller, le prince Bernhard de Hollande, Denis Healey et Joseph Retinger, le groupe réunit tous les ans depuis 1954 des personnalités particulièrement influentes de divers secteurs et pays, en particulier occidentaux.

Le groupe a longtemps cultivé l’art du secret, faisant son possible pour ne pas médiatiser ses conférences, ne donnant ni le nom des participants, ni les thèmes abordés.

Devant des protestations de plus en plus nombreuses face à cette opacité ces dernières années, le groupe s’est finalement résolu à donner quelques informations sur la teneur de ses discussions.

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*