Le fils d’Aïda Ndiongue : « C’est vrai que ma mère est riche…»

Il s’appelle Mohamed Tamsir Dramé, fils unique de la responsable libérale. Etudiant à l’American University de Dubai, il se prononce sur les conditions de garde-à-vue de sa mère. « Ma mère m’a appelé depuis la gendarmerie pour m’informer de la situation. Elle m’a demandé de garder le calme. J’ai eu aussi mon oncle Oumar Sarr (coordonnateur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) au téléphone et il m’a assuré que ma mère va sortir de cette impasse. Aïda Ndongue et Abdou Aziz Diop sont placés en garde-à-vue.aida diongue
Ils vont être déférés au parquet. Après leur face-à-face avec le Procureur de la République, nous saurons s’ils seront placés sous mandat de dépôt ou pas » lâche Mohamed Tamsir Dramé qui martèle. « Ma mère a encore clamé toute son innocence. Ces accusations ne sont pas du tout fondées. Elle a amené toutes les preuves nécessaires qui montrent qu’elle n’est coupable de rien du tout. Les enquêteurs soutiennent que les produits phytosanitaires n’ont pas été livrés, ce qui est totalement faux. Ces produits ont été livrés depuis 2010. Ma mère se sent bien. Elle n’a rien à craindre ». Avant de lancer.« Qui connaît Aïda Ndiongue sait qu’elle n’a pas peur. Elle n’a rien à se reprocher. Je peux vous assurer qu’elle a la conscience tranquille. Tout le monde saura que ces accusations sont mensongères. C’est un dossier purement politique. Nous avons à faire avec un gouvernement totalitaire qui fait tout pour éliminer ces adversaires politiques. Ma mère représente une réelle menace pour Macky Sall et son régime. Elle est une militante engagée de la Génération du concret de Karim Wade. Le président de la République a un objectif clair, mettre derrière les barreaux tous les proches du fils de l’ancien chef de l’Etat qui est son challenger pour 2017. Il pense qu’il peut affaiblir Karim Wade mais il se trompe lourdement ».

« C’est vrai que ma mère est riche » reconnait le fils d’Aïda Ndiongue qui précise toutefois. « Mais c’est le fruit de son travail. Depuis Abdou Diouf, elle travaille. Elle se bat depuis la mort de son père pour faire vivre sa famille. Elle n’avait que 21 ans quand elle a commencé à prendre en charge ses frères et sœurs. Elle était enseignante à l’institut Jeanne d’Arc. Elle est riche avant la venue de Me Abdoulaye Wade au pouvoir. Si Aïda Ndiongue a quitté le Parti socialiste pour rejoindre le PDS, c’est grâce à Macky Sall ».

Car, selon lui, « c’est lui qui est venu personnellement demander à ma mère de transhumer. Cette scène s’est passée devant moi. Feu Chérif Samsidine Aïdara était aussi témoin. Donc Macky Sall connaît les valeurs d’Aïda Ndiongue. Il est conscient qu’elle est une femme modèle. On mènera le combat pour la libération de notre mère même s’il faut y laisser nos vies. Je peux jurer aussi que Macky Sall ne sera pas réélu en 2017. Les dossiers Aïda Ndiongue et Abdou Aziz Diop, Karim Wade, Bara Gaye, Ndèye Khady Guèye… sont tous politiques. La main de Macky Sall est derrière ces dossiers. Le combat a commencé et on ira jusqu’au bout pour faire face à ce régime. Les Sénégalais doivent ouvrir les yeux sur ce régime totalitaire qui n’apporte rien au peuple » dit Mohamed Tamsir Dramé qui rage.

« Macky Sall nous rappelle Staline, Hitler et Mussolini. Il faut que les Sénégalais comprennent que le président de la République et ses alliés n’iront nulle part. La Cour de répression de l’enrichissement illicite a été ressuscitée juste pour des règlements de compte politiques. Depuis son départ mouvementé de l’Assemblée nationale, Macky Sall est dans une logique de vengeance. Il veut prendre sa revanche sur ses ex-frères libéraux qu’ils considèrent comme ses ennemis ».
Leral.net

 

Dié BA

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*