Le Général Moussa Fall dénonce les pratiques illégales dans les Brigades de Gendarmerie

Le Général de Brigade Moussa Fall, Commandant de la gendarmerie territoriale est foncièrement contre les pratiques illégales dans les Brigades de gendarmerie. Il dénonce dans les colonnes de LeQuotidien, l’existence de trois (3) caisses alimentés par un “racket organisé” dans des brigades de gendarmerie.

“Il m’a été donné de constater que dans les brigades de gendarmerie territoriale, des caisses sont ouvertes au nom de l’Unité sans aucun fondement légal”, fustige-t-il d’emblée.

Selon lui, il y a d’abord “la caisse journalière du commandant de brigade, tenue à hauteur de 10 mille francs et plus, selon l’importance du réseau routiers et des services effectués. Ensuite, il y a la caisse hebdomadaire établie à 15 mille francs/jour sous prétexte de subvenir aux besoins et problèmes liés à l’entretien du matériel de l’unité, au salaire du planton, au paiement du décodeur”.

Il cite enfin, “la caisse spéciale du commandant de brigade  instaurée au profit de ce dernier avec des versements d’une à deux fois par semaines de 100 mille à plus en fonction de la densité du réseau routier”.

In the Spotlight

Quand la microfinance se transforme en cercle vicieux

by James Dillinger in Economie 0

Parce qu’elles sont souvent dépourvues de garanties, les systèmes financiers décentralisés (Sfd) appliquent aux femmes de la banlieue des taux d’intérêt qui frôlent l’usure, plafonné à 27 %. Et l’alternative qu’elles trouvent avec tierces personnes [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*