Le jeune étudiant tué par un Commandant de Police, selon son camarade de chambre

bassirou-faye1-300x155En fuite et recherché selon certaines informations, le camarade de chambre de l’étudiant Bassirou Faye raconte à L’Observateur de ce samedi les conditions de la mort de ce dernier. Sette Diagne, c’est son nom, indexe un Commandant de la Police dans son récit : « je (l’) ai vu le téléphone à l’oreille. Deux fois il a répondu et chaque communication a duré plus de cinq minutes. C’est lors du deuxième appel que je l’ai vu sortir un pistolet et se cacher derrière le poteau.

C’est en ce moment-là que j’ai dit aux étudiants qui étaient là que nous devions déguerpir parce que le Gmi allait tirer sur nous. On s’est mis à terre et c’est au moment où je me levais que j’ai vu Bassirou tomber. C’est moi qui étais devant lui, mais je me suis couché par terre et la balle a atteint Bass à la tête ». Et de poursuivre : « je me suis mis à crier à tue-tête que le policier avait tué Bass. Son sang coulait à flot. Avec l’aide des autres, nous l’avons conduit au service médical. Je reconnais très bien le gars qui a tiré. Il est élancé et de teint clair…Si on me l’on regroupait tous les GMI, je le reconnaîtrais ».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*