Le mouvement Reccu Fal Macky voit le jour et fait feu de tout bois

Le mouvement Reccu Fal Macky voit le jour et fait feu de tout bois

L’opposition s’enrichit d’un nouveau membre. Le mouvement Reccu Fal Macky a vu le jour et entend s’opposer fermement au régime de Macky Sall.

C’est en tout cas ce qui est ressorti du communiqué sanctionnant la dernière rencontre de ledit mouvement. Abou Mbaye et ses camarades n’ont pas fait dans la langue de bois pour tirer à boulets rouges sur Macky et son régime.  «Depuis l’installation de ce régime, la vie du Goorgoolou sénégalais devient de plus en plus difficile. Le prix de l’eau, de l’électricité et des denrées de première nécessité ne cessent de grimper», note-t-on dans cette déclaration dont Walf Quotidien détient copie.

Commentant le dernier remaniement ministériel, les membres du mouvement Reccu Fal Macky trouvent qu’en nommant Abdoulaye Diouf Sarr ministre de la Santé et de l’Action sociale, Macky joue avec notre dispositif sanitaire. «Cette nomination politique nous confirme davantage que ce président n’est pas soucieux des difficultés des populations. Ce qui l’intéresse, c’est son deuxième mandat», estiment-ils.

Concernant l’idée d’un troisième mandat pour Macky agitée par le Professeur Babacar Guèye, le mouvement Reccy Fal Macky trouve que le patron de l’Apr ne peut pas trahir ce peuple pour s’agripper au pouvoir et laisser mourir encore des gens comme le 23 juin 2011. Ils lui ont, à ce titre, demander de faire preuve d’attitude républicaine «au moment venu, afin  d’éviter d’avoir le sort de ces dirigeants africains qui ont voulu garder le pouvoir par la force ou par un tripatouillage de la Constitution». «Notre pays ne mérite pas ce recul démocratique», estiment-ils, qualifiant au passage «le Plan Sénégal Emergent (Pse) de farce, la Couverture maladie universelle et le Pudc de coquilles vides et le projet du Train express régional de gâchis énorme»

Le mouvement Reccu Fal Macky était membre de la coalition Mankoo Taxawu Senegaal, mais il s’était démarqué de cette entité lors des élections législatives parce que ne partageant pas l’investiture de Malick Gakou comme tête de liste du département de Guédiawaye.

Magib GAYE/Walf Quotidien

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*