Le Nigéria va accueillir la plus grande raffinerie unique de pétrole au monde!

Le Nigérian Aliko Dangote, l’homme le plus riche d’Afrique, a financé la construction de la plus grande raffinerie unique de pétrole du monde qui sera située au Nigéria. Elle devrait permettre au Nigéria d’être enfin autosuffisant pour sa consommation de pétrole raffiné et d’en exporter dans le reste de l’Afrique.

Le Nigéria est le plus grand producteur de pétrole brut de tout le continent africain. Toutefois, à cause de la pauvreté de ses infrastructures, il n’en tire pas de produits raffinés. En dépit des ressources pétrolières du Nigéria,le Nigéria doit importer la quasi-totalité de son pétrole raffiné . Quel paradoxe!

Ce paradoxe, Aliko Dangote l’a compris. L’entrepreneur nigérian, qui est aussi l’homme le plus riche d’Afrique, a en effet décidé de construire la plus grande raffinerieunique de pétrole dans son pays. Localisée à une heure de Lagos, la capitale économique du pays, la raffinerie pourra produire 650000 barils de pétrole brut, 50 millions de litres d’essence et 15 millions de litres de diesel par jour. Le Nigéria devrait alors pouvoir produire suffisamment de pétrole raffiné pour sa propre consommation et même d’un surplus dont Dangote espère faire profiter les pays voisins d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale. Le projet devrait être opérationnel dès 2020.
Dangote, qui a fait fortune dans le ciment, va sur ce nouveau site doublement diversifier ses activités.
A côté de la raffinerie sera construite d’ici fin 2018 une usine de production d’engrais dont la capacité de production de 3 millions de tonnes métriques par an en fera l’une des plus grandes du monde.

A travers cette usine, il pense pouvoir exporter suffisamment pour couvrir les besoins de la plupart du continent.
L’ensemble du projet, qui comprend aussi des pipelines, a coûté plus de 15 milliards de dollars (13 milliards d’euros~8 trillons de francs CFA) .
Quels défis?

L’extraordinaire projet de Dangote devrait se heurter à plusieurs défis.
Des activistes de la région du Delta du Niger, qui fournit la plupart de son pétrole au Nigéria, sont depuis les années 1980 hostiles à la présence des compagnies pétrolières internationales et ce qu’ils considèrent être l’exploitation financière et la dégradation écologique de leurs terres. L’une de leurs revendications est d’obtenir le contrôle sur leurs ressources pétrolières.

En second lieu, la création de cette grande raffinerie au Nigéria devrait constituer un manque à gagner pour les raffineries européennes. Espérons que ces conflits d’intérêt ne déboucheront pas sur des conflits internationaux. Dangote s’est entretenu avec des firmes européennes pour éventuellement s’allier commercialement dans l’exportation de pétrole brut. Espérons que cette approche permettra à au pays potentiellement le plus puissant du continent noir d’exploiter au mieux l’or qui porte sa couleur.

 

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*