Le PDS et le FPDR Chargent Aly Ngouille NDIAYE et Exigent « sa Démission Immédiate Et Sans Condition »

Le Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS), qui s’est réuni ce lundi 26 février, déclare ne plus vouloir d’Aly Ngouille NDIAYE à la tête du ministère de l’Intérieur. Pas seulement, les libéraux ne le veulent même plus dans la fonction publique. Ils demandent au président SALL d’être aussi expéditif avec lui qu’il l’a été avec Ousmane SONKO en le radiant. « Nous ne saurions accepter que ce partisan déclaré d’un candidat organise des élections dans notre pays», notent Oumar SARR et ses frères dans le communiqué qui a sanctionné la rencontre.

Et si les libéraux sont aussi remontés contre le ministre de l’Intérieur, c’est qu’ils lui reprochent une déclaration qu’il aurait faite à la 2STv. Selon eux, Aly Ngouille NDIAYE  a soutenu : «J’ai la ferme intention de travailler pour que le Président Macky SALL gagne au 1er tour l’élection présidentielle du 24 février 2019. Pour cela, d’abord, je ferai inscrire tous ceux qui veulent voter pour Macky SALL. Je m’emploierai pour qu’ils récupèrent leur carte d’électeur et je les aiderai à aller voter pour Macky SALL. Et quand je le dis, vous pouvez me croire. Car même si je n’ai pas duré dans le champ politique, je ne m’engage jamais dans le vide».

Selon le Comité directeur du PDS, l’organisation d’élections démocratiques, libres et transparentes ne peut se faire au Sénégal avec Aly Ngouille NDIAYE à la manœuvre.

Après Le PDS, Le FPDR Charge Aly Ngouille NDIAYE

Mamadou DIOP Decroix

Le ministre de l’Intérieur, en voulant faire réélire Macky SALL au premier tour de la présidentielle de 2019, s’est aussi attiré les foudres du Front patriotique pour la défense de la république (FPDR).

Dans un communiqué, Mamadou DIOP Decroix et ses partisans ne sont pas allés aussi loin que le Parti démocratique sénégalais (PDS) mais n’en demeurent moins exigeants.

« Le FPDR prend note de la franchise brutale avec laquelle Aly Ngouille NDIAYE a décliné l’objectif qu’il poursuit : mettre toute l’organisation du ministère de l’Intérieur au service de l’APR en vue d’une élection au premier tour de Macky SALL», notent-ils.

«Dans ce contexte, cette déclaration doit être comprise comme une véritable déclaration de guerre. Elle exprime la détermination de Macky SALL et de ses bras armés à rééditer le coup de force observé lors des législatives, pour imposer aux Sénégalais un président dont ils ne veulent plus. Cette détermination à frauder doit rencontrer une détermination supérieure», ajoutent Mamadou DIOP Decroix et consort qui récusent Aly Ngouille NDIAYE et Thiendella FALL.

In the Spotlight

Aimez-vous le visage de la nouvelle Marianne ?

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Ce n’est pas une FEMEN, c’est déjà une réussite La nouvelle Marianne, dévoilée jeudi par Emmanuel Macron est représentée de profil, les cheveux au vent, coiffée d’un bonnet phrygien bardé d’une cocarde et le regard [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*