Le prince saoudien emprisonné Al-Walid Ben Talal aurait essayé de mettre fin à ses jours

Certaines sources opposées au gouvernement saoudien ont annoncé que le richissime prince Talal aurait tenté de mettre fin à ses jours alors qu’il est emprisonné et que ses biens ont été mis aux enchères.

Des sources proches de l’opposition saoudienne ont révélé sur les réseaux sociaux que le richissime prince al-Walid Ben Talal, arrêté récemment par la police saoudienne dans le cadre d’ »une opération anticorruption », aurait tenté le vendredi 16 novembre de se suicider, en se coupant les veines.

La tentative de suicide de ce prince de renom aurait été avortée en raison de l’intervention de ses gardiens qui ont agi à temps et sauvé sa vie. Après cette tentative de suicide, Ben Talal a été privé de ses affaires personnelles. Selon un militant saoudien, le prince milliardaire saoudien aurait été tabassé et subi le mauvais traitement.

Des dizaines de princes, de ministres et d’hommes d’affaires dont le richissime al-Walid Ben Talal ont été interpellés en vertu d’un ordre émis par le prince héritier Mohammed ben Salmane qui dit vouloir lutter contre la corruption. Et ceci, alors que certains proches de Ben Salmane continuent à détourner les deniers publics en toute impunité.

Les autorités saoudiennes sont en train de négocier des accords avec des princes et hommes d’affaires arrêtés pour corruption, offrant à ces derniers d’être libérés en échange de la cession de leurs actifs et capitaux.

Selon des sources, dans certains cas, le gouvernement va jusqu’à demander 70 % de la richesse des suspects, dans le seul but de canaliser des centaines de milliards de dollars dans les caisses de l’État appauvri.

Les arrangements, qui auraient déjà entraîné un transfert à l’État d’actifs et de fonds, donnent un aperçu de la stratégie qui se cache derrière la purge lancée par le prince héritier, Mohammed ben Salmane.

Riyad vise à récupérer des milliards de dollars prétendument accumulés grâce à la corruption à un moment où le gouvernement est aux prises avec une récession et un déficit budgétaire de 79 milliards de dollars annoncé pour l’an dernier.

Selon les observateurs des questions saoudiennes la décision du jeune prince héritier saoudien ayant lancé un soi-disant projet anti-corruption dans le royaume vise à consolider les bases de son pouvoir pour s’accaparer le trône. Ce alors que les militants saoudiens soulignent que le roi Salmane et son fils ambitieux sont à l’origine de la corruption il faudrait tout d’abord lutter contre eux.

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/11/18/542615/Arabie–Ben-Talal-sest-suicid-

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*