Le procés Karim c’est ici !!!

6865290-10494726-620x400-Un impressionnant dispositif policier mis dans les alentours du Palais de Justice

-Forte mobilisation des Mouvements de soutien à Karim WADE

-La salle d’audience ouverte

-La police procède à des fouilles des personnes venues suivre l’audience

-Du monde s’est massé aux differntes portes du Tribunal regional de Dakar. La plupart sont des militants de Karim Wade. Ils sont en fil indienne et tenu en respect par les gendarmes qui sont en grand renfort. Le temple de Thèmis est en état de siege tellement il est garni de forces de l’ordre sur tous les cotes. pressafrik

-La salle 4 du tribunal regional de Dakar est fin prête pour accueillir le procès de Karim Wade. Les six fauteuils des juges de la Cour de Répression de l’enrichissement illicite sont magistralement disposés. Le prétoire, la loge des prévenus ainsi que la place des avocats sont vides. Des gendarmes a la mine sévère sont disposés aux différents coins de la salle. Comme disposition particulière, la presse est autorisée a se mettre dans la loge située à côté du box des prévenus. Les responsables politiques comme Mamadou Diop Decroix, Assane Ba, Boubacar Ba sont bien visibles dans l’enceinte et la salle d’audience. Le garde du corps de l’ancien ministre des Infrastructures, de la Cooperation internationale, des Transports aériens et de l’Energie, Victor Kantoussan ne parvient pas encore à entrer. Le procès devrait démarrer aux alentours de 10h. L’arrivée de l’ancien chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade est annoncée à 9h. pressafrik

-Des mouvements de soutien à Karim WADE de Touba, Diourbel, Guinée Bissau viennent d’arriver au Tribunal

-Les témoins commencent à arriver (ZikFm)

-Les juges sont arrivés dans la salle d’audience selon la radio ZikFm

-L’ancienne première Dame Mme Viviane WADE a quitté son domicile pour se rendre au Tribunal

-Karim WADE vient d’arriver au Tribunal. A son arrivée, il a tendu ses deux doigts en signe de victoire

-Karim Wade est serein, il est en forme selon l’envoyé spécial de la radio ZikFm

-L’heure fatidique se rapproche, la salle d’audience commence à se remplir. Les robes en noir font leur entree. Certains sont inconnus du bataillon de la défense de Karim Wade alors que d’autres attendent l’ouverture du procès. C’est le cas de Me Alioune Badara Cissé, ancien ministre des affaires étrangères sous Macky Sall et ex-numero deux de l’Alliance pour la République (Parti au pouvoir). Les responsables du Parti Démocratique Senegalais aussi commencent à remplir la salle. Autre arrivée très remarquée c’est celle de Cheikh Diallo, ancien responsable de la communication du ministre Karim Wade et du temps où il était aussi président de l’Agence pour l’Organisation de la Conférence Islamique (ANOCI). Cheikh Diallo s’est fait très discret. Il n’a même pas salué ses confrères et anciens compagnons et collaborateurs de Karim Wade bien présents dans la salle. Il a certainement en tête sa trahision parce que les gens l’accusent d’avoir vendu le fils de l’ancien président de la République pour sauver sa peau. D’aucuns pensent même qu’aujourd’hui il fait partie des témoins à charge contre Karim Wade et compagnie . pressafrik

-On y est, ce 31 juillet, le jour fixé pour le début du procès de Karim Wade poursuivis dans le cadre de la traque des biens mal acquis. Après plusieurs mois d’instruction devant la Cour de Répression de l’enrichissement illicite (Crei), le fils de l’ancien président de la République va enfin faire face aux juges. Depuis le petit matin, le palais de justice est prit d’assaut par les partisans de l’ancien ministre sous le régime de son père. A 8 heures déjà de longues files d’attente s’étaient emparer de l’entrée du tribunal.
La grande salle du tribunal qui fait 1500 places est pleine à refouler du monde. Les avocats de l’Etat comme ceux de Karim Wade sont arrivés dans la salle d’audience. On a la présence remarque d’un certain nombre d’entre eux comme, Me Alioune Badara Cissé avocat d’un des mis en cause dans cette affaire, qui est un des premiers à arriver dans les locaux, Me Olivier Sur un des avocats de Karim Wade. pressafrik

-L’audience suspendue selon ZikFm

-Karim WADE retourne dans le boxe

-Nouveau mandat d’amener pour Bibo Bourgi annoncé par le Juge Henry GREGOIRE DIOP. Son absence a provoqué la suspension de l’audience. Selon le Juge, Bibo Bourgi devait se présenter dans les mêmes conditions que lors des auditions.

-Les avocats de la défense vont tenir un point de presse dans la journée annonce une source

-Karim WADE s’est présenté au juge comme un “prisonnier politique” selon son propre terme. “Karim WADE, banquier mais actuellement PRISONNIER POLITIQUE DE L’ÉTAT DU SENEGAL ”

-Le Juge Henry GREGOIRE commet des fautes grammaticales lors de son allocution

-Réaction avocat de Bibo BOURGI: “L’avocat de Ibrahim Khalil Bourgi dit Bibo Bourgi, Me Leyti Ndiaye s’explique sur l’absence de Bibo Bourgi : « Bibo Bourgi a été opéré du rein et ne peut pas comparaître. Il est malade du cœur et une insuffisance rénale. L’opération n’a pas suffi pour régler son problème. Il vient d’être atteint par une infection nosocomiale et il est traité en ce moment à la clinique du Cap. Nous avons fait la demande de le faire évacuer en Europe. La Cour a désigné deux experts. Et le rendez-vous est prévu pour demain. Donc la Cour sait que notre client est à l’hôpital. Mais le juge a décidé autrement en évoquant la situation de Moubarak en Egypte. C’est une abomination. Je suis outré… » Xibaaru

-Le juge ordonne la présence de Bibo BOURGI présentement interné à la Clinique du CAP

-Me Leyty NDIAYE avocat de Bibo BOURGI a dénoncé l’attitude du Juge qui insiste sur la présence de son client malgré son état de santé trés critique. ZikFM

-L’audience a été reprise

-Alors que le juge Henri Grégoire Diop a demandé un mandat de dépôt contre Ibrahima Khalil dit Bibo Bourgi, cité comme témoin, pour comparaître au Tribunal, son avocat Me Babacar Cissé a indiqué que le juge manque de sérénité. « Dans un procès pareil, il faut appeler les témoins et les mis en cause au préalable. Les avocats constitués aussi auraient dû amener leur liste de témoins. Mais il (le President de séance) a immédiatement déclenché la procédure. Bibo Bourgi est malade, l’urologue et le cardiologue qui l’ont examiné n’ont même pas encore déposé leur rapport, le juge Henry Grégoire ne réunit pas les conditions de présider de manière transparente cette audience. »
Sans la présence de Ibrahim Abou Khalil dit Bibo Bourgi, d’après l’article 132- alinéa 2, l’audience peut être suspendue..dakaractu

-C’est la radio ZikFm qui donne l’information. Bibou Bourbi a été cueilli au niveau de la Clinique du CAP pour être présenté au Juge

-Un homme blanc a interrompu l’audience en déclarant que Karim WADE est un président. Il a dénoncé le régime de Macky SALL. Il a été menotté et sorti de la salle.

-L’ambulance transportant Bibo BOURBI vient d’arriver au Tribunal

-Pape DIOP Ancien Maire de Dakar, Abdoulaye DIOP Ancien Ministre des Finances et Bara TALL Entrepreneur sont convoqués comme témoin (ZikFm)

-L’homme qui a été évacué de la salle d’audience se nomme Moise Rampino. Il a crié en courant vers les magistrats “magistrats corrompus, cour corrompue ” avec une colère et un dégoût a l’endroit de la Cour. Il a fallu plusieurs forces de l’ordre pour le maîtriser.

-Bibou BOURGI est dans la salle d’audience

-L’audience vient de reprendre, Wade fils a été appelé a la barre. Accompagné de trois éléments de l’unité d’élite de l’administration pénitentiaire, Karim Meissa Wade a été tenu de décliner derechef son identité. Et le juge de rappeler la liste des avocats devant le défendre. Mais, Henry Grégoire Diop qui citait le pool de conseils sera vite interrompu par Wade fils. Lequel lui fait la remarque qu’il a omis de citer Me Madicke Niang, au même titre que l’ancien Pm non moins avocat Me Souleymane Ndéné Ndiaye, Me Jessica Finel et Me Nicholas Boulel. Et le juge d’interrompre à son tour Karim pour lui dire que les avocats dont il fait cas, ne figurent pas dans sa liste. Karim d’arracher encore la parole à Henry Grégoire Diop pour insister qu’ils sont bel et bien membres de son pool. Et s’en est suivie une polémique entre Karim Wade et le juge. Lequel finit par concéder au fils de l’ancien Président sa remarque, avant de le prier de retourner au box des accusés. Le procès se poursuit avec le ballet des co-accusés et des témoins appelés à la barre aux fins de décliner leur identité. dakaractu

-L’audience suspendue à nouveau à cause des témoins que le Juge n’arrive pas à identifier ZikFm

-Bibo BOURGI présent à l’audience avec deux perfusions

-Les avocats de Karim WADE demandent au juge de laisser les témoins partir en attendant l’avancement des débats

-Bibo BOURGI fait face au Juge

-Me El Hadji DIOUF dénonce la constitution d’anciens Ministres comme avocat de Karim WADE

-Me El Hadji Amadou SALL relève quelques erreurs du Juge

In the Spotlight

Pourquoi Ouattara laisse planer le doute sur un nouveau mandat en 2020

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par  jeuneafrique.com En évoquant désormais l’éventualité d’un troisième mandat en 2020, Alassane Ouattara a surpris plus d’un observateur. Dans cette tribune, André Silver Konan décrypte la stratégie inattendue du chef de l’Etat ivoirien, qui espère [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*