Le promoteur Babacar Fall échappe à un lynchage au tribunal

Le promoteur Babacar Fall échappe à un lynchage au tribunal
Les 253 propriétaires de maisons détruites à la cité Gadaye de Guédiawaye, regroupés au sein d’un collectif sont très remontés contre le promoteur immobilier Babacar Fall coupable d’avoir réduit leurs constructions en tas de gravats en 2013. Ce, en dépit d’un jugement favorable en première instance. Pour rappel, le promoteur immobilier a été condamné à deux ans de prison ferme par le tribunal de Grande instance. Une peine assortie d’un mandat d’arrêt décerné contre le prévenu. Malgré cette décision, le sieur Fall a comparu, hier libre, lors du procès en appel. Ce qui a courroucé les plaignants ainsi que leurs conseils qui ont « exigé» l’arrestation du prévenu à la barre de la Cour d’appel. Une requête à laquelle, le président n’a pas accédé et qui a davantage frustré les victimes présentes dans la salle d’audience. Pire, elles ont commencé à troubler le déroulement du procès. La défense a sollicité et obtenu le renvoi de l’affaire au 5 novembre prochain.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*