Le Qatar nie avoir bloqué des avions saoudiens devant transporter des pèlerins

epa04282865 A Saudi Arabian Airlines plane taxis after landing at Bacha Khan International Airport in Peshawar, Pakistan, 26 June 2014. More than 200 suspects were arrested on 25 June, in Pakistan as a manhunt was underway for the attackers who shot at PIA aircraft coming from Riyadh, Saudi Arab. A woman was killed when the plane was attacked late 24 June, minutes before landing at Peshawar airport. Two leading airlines from the Middle East - Emirates and Etihad Airways - suspended all flights to and from Peshawar because of the volatile security situation, the civil aviation authority posted on Twitter. EPA/ARSHAD ARBAB

L’autorité de l’aviation civile au Qatar a nié lundi avoir interdit à des avions saoudiens devant transporter des fidèles vers le pèlerinage de La Mecque d’atterrir à Doha, a rapporté l’agence officielle qatarie QNA.

Dimanche, des médias d’Etat saoudiens ont affirmé que Doha avait refusé l’atterrissage à ces avions affrétés par Ryad pour transporter les pèlerins du Qatar. “Ces allégations sont sans fondement”, a déclaré une “source officielle” de l’Autorité qatarie de l’aviation civile.

Le Qatar et l’Arabie saoudite sont à couteaux tirés depuis le 5 juin, quand Ryad et plusieurs de ses alliés dont les Emirats arabes unis (EAU), Bahreïn et l’Egypte ont rompu tout lien avec Doha.

Ces pays reprochent au petit émirat gazier de soutenir des groupes extrémistes et de s’être trop rapproché de l’Iran chiite, le grand rival du royaume saoudien sunnite.

La semaine dernière, l’Arabie saoudite a annoncé avoir rouvert sa frontière terrestre avec le Qatar afin de laisser entrer les pèlerins qui veulent se rendre à La Mecque pour le hajj qui débute à la fin du mois.

Le royaume saoudien avait également annoncé qu’il enverrait des avions à ses frais pour transporter d’autres pèlerins du Qatar vers son territoire.

Ryad a interdit à la compagnie qatarie de survoler son territoire.

Plus de 1,8 million de fidèles ont pris part au hajj l’année dernière. Ce rituel est l’un des cinq piliers de l’islam que tout croyant est appelé à effectuer au moins une fois durant sa vie s’il en a les moyens.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*