Le régime déterminé à lutter contre les injustices sociales

delegue protection socialeLe délégué général à la protection sociale et à la solidarité nationale, Mansour Faye, a affirmé, samedi, à Saint-Louis, que le régime du président Macky Sall est animé d’une volonté ferme de lutter contre les injustices sociales.

M. Faye, qui s’exprimait à l’occasion de l’ouverture officielle de la journée de réflexion scientifique et technique organisée par l’Université Gaston Berger (UGB), a expliqué par ce fait l’érection au rang de priorité d’une nouvelle politique sociale dont l’ambition est de soulager les populations les plus pauvres.

Conscient que les transferts sociaux sont les moyens les plus efficaces pour lutter contre la pauvreté, le président Macky Sall a, selon M. Faye, érigé en rang de priorité une nouvelle politique sociale mettant en avant les préoccupations des couches les plus défavorisées avec les projets de couverture maladie universelle et d’allocation de bourses familiales à des ménages pauvres.

Cette dernière trouvaille, qui s’inspire d’une expérience brésilienne, vise à soulager temporairement les ménages pauvres, selon le délégué à la solidarité nationale pour qui ‘’les injustices sociales créent à terme des conflits au sein de la société’’.

L’Etat ambitionne aussi d’augmenter le taux de couverture en assurance maladie, qui est actuellement de 20 pour cent pour l’amener à 50 pour cent, a déclaré M. Faye, invitant les universitaires à apporter leur contribution à la réflexion pour l’atteinte d’un tel objectif.

Selon lui, la décision de renoncer à 28 milliards de recettes fiscales par la baisse de la fiscalité sur les salaires, la revalorisation des pensions de retraite et la baisse des impôts sont des mesures visant à desserrer l’étau autour des Sénégalais, éprouvés par les soubresauts de l’économie internationale et les conséquences d’une mauvaise gestion des dernières années.

Quant au nouveau recteur de l’UGB, le professeur Lamine Guèye, il est revenu sur les raisons qui ont guidé la tenue de cette journée.

Selon lui, ‘’l’idée est née depuis deux ans, mais l’UGB n’avait pas trouvé de partenaires pour la matérialiser’’.

‘’L’addition de plusieurs facteurs dont la forte demande sociale manifestée par les Sénégalais à plusieurs occasions et l’existence d’un cadre politique propice à la création d’un ministère de la Santé et de l’Action sociale’’ sont avancées comme des justifications à l’organisation de cette journée.

Selon Lamine Guèye, ‘’s’intéresser à la question sociale, c’est avant tout tenter de comprendre le sens de la politique sociale’’ qui peut être définie comme l’ensemble des prestations d’un Etat dans le cadre du service public et englobe l’emploi, le logement, la santé, les services sociaux de base, etc.’’

Insistant sur l’importance de la politique sociale, M. Guèye a déclaré qu’’’elle occupe une place importante dans la société et permet de réduire la fracture sociale, les inégalités et les frustrations qui peuvent être sources de tensions sociales graves dans un pays.’’

Face à l’inefficacité des politiques jusqu’ici déroulées, il s’attend à des propositions des experts conviés à cette journée pour permettre au gouvernement d’atteindre ses objectifs en matière de politique sociale.

‘’Le binôme développement et justice sociale doit être à la base de toute politique gouvernementale’’, a dit le recteur, plaidant pour une vraie intégration des politiques économiques et sociales pour réduire la pauvreté et promouvoir une croissance durable’’.

Cette journée enregistre la participation des responsables du ministère de la Santé, de la Délégation à la protection sociale, des experts des différents ministères concernés, notamment ceux responsables de la couverture maladie universelle, le directeur de la sécurité sociale, des universitaires, etc.

La journée de réflexion scientifique et technique organisée par l’Université Gaston berger (UGB) vise à contribuer au débat sur la stratégie pour l’adoption d’une nouvelle politique sociale au Sénégal, conformément au souhait exprimé par les autorités publiques.

Saint-Louis, 15 déc (APS) 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*