Le secrétaire général du Cusems authentique, Dame Mbodj, a passé un sale quart d’heure…

Le secrétaire général du Cusems authentique, Dame Mbodj, a passé un sale quart d’heure, ce lundi, 3 décembre à l’Assemblée nationale. Venu assister au vote du budget du ministère de l’Education nationale, le syndicaliste a, à la fin de la plénière, tenté de démonter l’argumentaire de Serigne Mbaye Thiam. Soutenant que « le ministre n’a raconté que des balivernes ». Il déclare que la hausse de 63 milliards de francs CFA sur le budget ne servira à rien d’autre qu’à la prévarication de l’éducation. « C’est le ministère par excellence de la corruption. Le programme Paquet qu’il déroule a échoué. Depuis qu’il est là, les résultats des examens ne cessent de dégringoler. Tous les indicateurs de qualité sont aux rouges. Le système éducatif bat de l’aile parce que Serigne Mbaye Thiam déroule une politique aveugle », dénonce le syndicaliste. Il poursuit : « Il été épinglé par le rapport de l’Agence de régulation des marchés publics. Tous les rapports qui sont sortis l’ont épinglé. Il n’y aucune transparence sur sa gestion ». Sans lui donner le temps de poursuivre son raisonnement, des députés de la mouvance présidentielle et des agents sont venus interrompre l’entretien en l’abreuvant d’injures. Certains ont même voulu le corriger. Il n’a dû son salut qu’à l’intervention prompte des gendarmes qui l’ont extirpé de la salle.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*