Le Sénégal est très mal gouverné par l’actuel régime selon Ansoumana DIONE, Président de l’ASSAMM.

La situation dans laquelle est plongée le pays depuis un certain temps, ne laisse guère indifférent Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM).

Pour lui, le Sénégal est très mal gouverné par l’actuel régime qui ne prend jamais les mesures qu’il faut pour prévenir, par exemple, les nombreuses catastrophes que vit la population depuis l’arrivée du Président Macky SALL au pouvoir. En clair, les sénégalais n’ont pas choisi ce chef d’Etat pour que son gouvernement ne passe tout son temps qu’à ne constater que des dégats qui, évidemment, pouvaient être évités si la volonté y était.

Après la mort des neuf enfants talibés dans un incendie à la Médina, combien de fois encore le feu a fait des ravages dans ce pays, sans que des mesures préventives ne soient prises pour la sécurité des citoyens ?

Aujourd’hui, à Pikine, le Pak Lambaye est réduit en cendre, avec des centaines de millions de francs perdus.

Dans quelques jours encore et dans d’autres endroits, des évênements malheureux, similaires, vont se reproduire puisque nous avons comme l’impression que le gouvernement en place manque totalement de courage pour sévir contre les maux qui gangrènent véritablement notre société. Présentement, près de trois mille malades mentaux errent dans les rues, à travers le pays, jusque devant le Palais de la République, avec tout ce que ce phénomène représente comme danger pour la sécurité publique.

Et, c’est le régime du Président Macky SALL qui empêche à l’ASSAMM de résooudre facilement ce problème, avec la transformation illégale de son Siège à Kaolack, en un poulailler. Pour le cas des faux médicaments, des poisons vendus dans des boutiques au Sénégal, nous avons tous vu le comportement du Président Macky SALL qui dit soutenir le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale alors qu’il devait tout simplement donner des intructions, fermes, pour leur fermeture, entre autres.

A cause notamment de la corruption et d’autres manquements graves, notés du côté de l’administration, les accidents de la route se multiplient de jour en jour, tuant à la fois plusieurs de nos compatriotes qui ne savent plus à quel saint se vouer.

A ce rythme, notre pays tend vers une catastrophe générale si l’on y prend garde, avec l’indicipline érigée en règle, aux yeux et au su des plus hautes autorités étatiques.

Dans notre tradition, seuls les malades mentaux marchent pieds nus ou avec des vêtements déchirés et maintenant, nombreuses sont les jeunes filles qui s’habillent en mode déchiqueté sans que personne n’élève la voix. Sommes-nous devenus tous fous? Après son élection en 2012, le Président Macky SALL s’était engagé à gouverner le pays pour que chaque citoyen sénégalais puisse se sentir en sécurité, quelque soit le lieu où il se trouve.

Malheureusement, tel n’a jamais été le cas et ce n’est pas lui qui a récemment perdu sa cousine dans un incendie à Fatick, qui dira le contraire. Arrêtons-nous un instant pour trouver tous ensemble des solutions aux catastrophes et autres actes de banditisme que vivent nos populations. C’est ce dialogue qui s’ompose à nous, présentement.

Rufisque, le 19 novembre 2017,
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) – Tel: 77 550 90 82 – 70 745 88 47

No Picture
In the Spotlight

«Vivre riche» en Côte d’Ivoire -Médiapart

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par Tënk & Mediapart « Rolex le Portugais » et ses amis ne sont pas des enfants de chœur : à Abidjan, ils vivent d’arnaques aux Européens et le justifient par « un retour de la dette coloniale ». Mais [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*