Le Sénégal veut sortir des «sables mouvants» de l’insécurité

Créé pour satisfaire les besoins de l’Etat en connaissance et expertise sur des questions d’ordre stratégique (sécurité, politique étrangère, science, technologie et phénomènes économico-sociaux), le Centre des hautes études de défense et de sécurité a procédé, hier, au lancement de ses activités. Le thème du séminaire inaugural, qui a été présidé par le ministre des Forces armées, portait sur : «Paix, Sécurité, Stabilité, Développement en Afrique de l’Ouest : sortir des sables mouvants».hp

Augustin Tine a reconnu «certains manquements» de nos Forces armées dans les interventions. «La signature, il y a 11 mois, du décret portant création du Cheds constitue une partie de la réponse qui vient s’ajouter à d’autres déjà existantes (qualité perfectible des forces de défense, efficacité de la diplomatie, dynamisme de la Société civile, nécessité de s’adapter à la globalisation, agir en synergie…», a-t-il insisté. Ayant pour vocation d’être un pôle d’excellence pour la diffusion de référentiels en matière de défense, le Cheds ambitionne de former un vivier d’acteurs aptes à impulser des changements significatifs dans les réponses apportées aux menaces et défis sécuritaires nationaux, sous-régionaux et continentaux.

In the Spotlight

RDC: Jean-Pierre Bemba fait appel de sa condamnation à la CPI

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

138SHARESShareTweet Ce mercredi, la Commission électorale congolaise, la Céni, doit rendre publique la liste définitive des candidats à la présidentielle de décembre. En toute logique, Jean-Pierre Bemba n’y figurera pas puisque la Cour constitutionnelle a [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*