Le SYNPICS espère une condamnation "ferme" contre Sitor Ndour

Le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS) s’attend à une condamnation ferme du politicien fatickois Sitor Ndour, attrait en justice par le journaliste Bocar Dieng qui le poursuit entre autres pour coups et blessures volontaires.

‘’Le SYNPICS pense et croit fermement que le tribunal suivra le procureur dans son réquisitoire, à savoir une condamnation ferme de six mois à l’encontre du prévenu’’, a dit, jeudi à Fatick (155 km, Centre-ouest), Nassirou Ndiaye, Secrétaire national chargé des revendications dudit syndicat.

Le Tribunal départemental de Fatick a mis en délibéré jusqu’au 10 janvier 2013 le procès opposant l’ex-correspondant de Walfadjiri à Sitor Ndour poursuivi pour coups et blessures volontaires avec une ITT de 18 jours et la destruction de biens immobiliers appartenant à autrui.

Venu représenter le SYNPICS au procès, Nassirou Ndiaye a relevé dans les débats à l’audience du jour qu’il est clair que M. Ndour a levé la main sur le journaliste.

‘’Nous ne comprenons pas qu’il dise qu’il ait été chez Bocar juste pour lui dire de prendre ses responsabilités (dans son travail) et en ressortir simplement, nous pensons que ce n’est pas sérieux’’, a dit M. Ndiaye.

‘’C’est un dossier qui est à la limite du flagrant délit. Au niveau du syndicat, nous nous sommes étonnés du temps que ce procès a pris, traînant depuis huit mois’’, a-t-il dit. ‘’Le SYNPICS, a-t-il précisé, suit de près ce dossier depuis le 26 février jusqu’à aujourd’hui.’’

Devant le juge, le prévenu a donné sa version des faits, le 26 février, jour du scrutin du premier tour de la présidentielle de 2012. Il a reconnu être allé chez le journaliste pour se plaindre d’une information qu’il a relayée, selon laquelle, il aurait fait venir des étudiants haïtiens de Dakar pour voter à Fatick.

‘’C’est une heure de temps après mon départ que j’ai entendu l’agression de Bocar Dieng dans une des collèges de la ville’’, a ajouté M. Ndour qui s’est défendu d’avoir agressé le journaliste.

Au moment des faits, Sitor Ndour est le directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD) et responsable local du Parti démocratique sénégalais (PDS), au pouvoir à l’époque.

Fatick, 6 déc (APS) 

In the Spotlight

Pourquoi Ouattara laisse planer le doute sur un nouveau mandat en 2020

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par  jeuneafrique.com En évoquant désormais l’éventualité d’un troisième mandat en 2020, Alassane Ouattara a surpris plus d’un observateur. Dans cette tribune, André Silver Konan décrypte la stratégie inattendue du chef de l’Etat ivoirien, qui espère [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*