Le tueur de Nice s'était radicalisé

nice_attacks_silence_minuteLe conducteur du camion qui a tué 84 personnes à Nice, le soir du 14 juillet, “avait montré récemment un net intérêt” à l’Islam radical, a déclaré le procureur chargé de l’enquête. Il a confirmé que l’attentat était “prémédité”.

Selon l’enquête en cours, Mohamed Lahouaiej Bouhlel avait fait une recherche sur la Toile sur l’attentat d’Orlando en Floride et le meurtre d’un couple de policiers dans la banlieue de Paris le mois dernier, a indiqué François Molin au cours d’une conférence de presse.

Des images de violence “en lien avec l’Islam radical” ont été trouvées sur son ordinateur.

Cependant, aucun lien n’a été clairement établi entre le Tunisien, résidant en France, et Isis, le groupe islamique qui a revendiqué le carnage sur la Promenade des Anglais, où une foule estimée à 30.000 personnes venaient d’assister à un feu d’artifice pour le jour de la Fête nationale.

Au troisième jour du deuil national décrété par le président de la République, François Hollande, une minute de silence a été observée dans tout le pays, tandis qu’on faisait sonner les cloches dans les églises.

Manuel Valls conspué

Image caption

Le premier ministre Manuel Valls est venu à Nice pour la minute de silence à la mémoire des victimes

Le Premier ministre Manuel Valls, qui était venu à Nice pour assister à la cérémonie de recueillement a été hué quand il est arrivé et reparti.

Valls a qualifié les huées et les appels à la démission de “honteux”. Il a souligné qu’ils étaient le fait d’une minorité de gens de la ville dont le maire est un élu du parti Les Républicains.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Caseneuve, a défendu l’action du gouvernement contre le terrorisme et a demandé aux responsables de l’opposition de faire preuve de “dignité” et de “ne pas déformer la vérité”. Il a qualifié les attaques contre le gouvernement de “honteuses”

L’ancien président Sarkozy, qui sera vraisemblablement candidat à la prochaine présidentielle prévue dans neuf mois, a affirmé que “tout ce qui aurait dû être fait au cours des 18 derniers mois, n’a pas été fait”.

L’attentat de Nice qui a fait 84 morts, est survenu huit mois après les attentats de Novembre 2015 à Paris, qui ont fait 130 morts et dix-huit mois après les attentats contre Charlie Hebdo et un magasin kasher où 17 personnes avaient été tuées.

BBC

No Picture
In the Spotlight

«Vivre riche» en Côte d’Ivoire -Médiapart

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par Tënk & Mediapart « Rolex le Portugais » et ses amis ne sont pas des enfants de chœur : à Abidjan, ils vivent d’arnaques aux Européens et le justifient par « un retour de la dette coloniale ». Mais [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*