Le Web Summit restera à Lisbonne jusqu’en 2028

Lisbonne, ville hôte du Web Summit depuis 2016, va continuer d’accueillir ce sommet mondial des nouvelles technologies au cours des dix prochaines années, ont annoncé mercredi le Premier ministre portugais Antonio Costa et les organisateurs.

« Nous allons accueillir cette vitrine extraordinaire durant les dix prochaines années », a déclaré Antonio Costa lors de la conférence de presse de présentation de cet événement.

« Nous sommes enthousiastes à l’idée de rester à Lisbonne (…) cela apporte sécurité et stabilité à nos visiteurs qui viennent de plus de 200 pays », s’est réjoui pour sa part Paddy Cosgrave, le fondateur du Web Summit.

L’accord avec les autorités portugaises prévoit notamment une aide de 11 millions d’euros par an et l’extension du salon des expositions, où est organisé l’événement depuis deux ans, afin de répondre au développement de la grand-messe du numérique ces dernières années.

Sans cet engagement, « cet accord n’aurait pas été possible », a assuré M. Cosgrave, ajoutant que Lisbonne avait été choisie parmi une vingtaine de villes, dont Paris, Berlin, Madrid ou Milan, à l’issue de négociations de plus d’un an.

Le compromis prévoit également une « clause de résiliation », a précisé le ministre de l’Economie Manuel Caldeira Cabral. Si le Web Summit décide de quitter Lisbonne avant 2028, « il devra verser une indemnisation pour compenser les efforts réalisés par le Portugal », a-t-il expliqué.

Créé en 2010 en Irlande, les organisateurs du Web Summit avait décidé de transférer ce sommet mondial à Lisbonne en 2016. La capitale portugaise avait été initialement désignée pour recevoir trois éditions en raison de ses bonnes infrastructures et du soutien des pouvoirs publics.

Le Portugal compte sur cette grand-messe de l’économie numérique pour attirer des investisseurs et « créer des emplois dans le domaine de l’innovation technologique », a souligné Fernando Medina, le maire de Lisbonne.

En 2017, ce sommet mondial avait eu des retombées directes de 300 millions d’euros sur l’économie portugaise, dans des secteurs comme l’hôtellerie et les transports, selon des estimations de Ana Teresa Lehmann, secrétaire d’Etat à l’Industrie.

Cette année, le Web Summit se tiendra du 5 au 8 novembre, pour sa troisième année consécutive sur le sol portugais.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*