L’eau de la discorde : Révélations sur le laboratoire géant de Bill Gates au Sénégal !

Présent dans trois pays africains que sont l’Afrique du Sud, le Sénégal et la Zambie, le laboratoire géant de la fondation Bill Gates est devenu source de polémiques au Sénégal, ces dernières heures. Inventée aux Usa précisément, à Seattle, la machine est actuellement en phase test à Dakar. C’est dans cette phase procédurale qu’une polémique est née sur les réseaux sociaux, concernant l’eau que produit l’appareil. Pour en savoir plus, la rédaction de SeneNews.com s’est déplacée vers les Niayes au niveau de la technopole, zone d’implantation de la machine.

Après son arrivée au pays, l’engin a été modifié à 70% par les experts sénégalais pour une adaptation au climat du continent. Même si elle se trouve, de nos jours, dans trois pays africains, le Sénégal reste la zone leader en Afrique dans cette phase test.

C’est une entreprise nommée Zanicchi qui est à l’origine de la création de la machine. Selon un expert trouvé sur place, pour que cette machine marche il faut beaucoup de transformation de produits.

Même présent à des centaines de kilomètres du pays de l’oncle Sam, le bijou du milliardaire Bill Gates est sous haute surveillance. Avec un système de haute technologie, la fondation surveille la machine de transformation des eaux. Selon un témoin oculaire, ils ont reçu la visite surprise d’un drone Américain un jour.

« Avant de parler du produit qui alimente la polémique au Sénégal, je veux faire un résumé sur le circuit des eaux usées. Nous avons ces eaux grâce aux camionneurs qui font le tour des maisons. Après récupération des eaux, ils viennent payer pour dépoter. C’est un service qui ne se fait pas gratuitement. Ils payent le M3 à 300Fcfa », a expliqué l’expert qui témoigne sous anonymat.

La première phase de la fonctionnalité de la machine commence par ce système qu’ils appellent dépotage. C’est au niveau des bassins que l’eau usée est traitée. Après la phase première du traitement on obtient la boue et une autre partie d’eau.

C’est cette boue qui constitue la matière de la machine de la fondation Bill Gates. A l’aide d’un tapis roulant la boue séchée est remontée vers la machine afin d’être séchée.

L’énergie produite n’est pas la seule attente. La boue séchée fabrique en même temps de la cendre riche en matière minérale. Mais la partie qui a alimenté la polémique c’est la partie d’une eau issue des eaux usées.

« Je comprends que cette partie intéresse plus la population. Mais c’est n’est qu’une distillation. En chauffant l’eau qui constitue la matière minérale, nous obtenons encore une autre forme d’eau. C’est ce qui a soulevé la polémique», informe l’expert.

Même s’il rassure les sénégalais sur l’utilisation du liquide précieux, il signale que c’est le propriétaire de la machine en l’occurrence Bill Gates qui en fut le premier consommateur. Le milliardaire Américain a bu l’eau pour rassurer le monde. Mais la finalité de cette eau n’est pas pour la consommation. Car la machine pour une semaine de fonctionnement produit un petit baril de 100 litres.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*