Législatives à Touba : chaque coalition, son «Mbacké-Mbacké»

Législatives à Touba : chaque coalition, son «Mbacké-Mbacké»

 A l’instar de Dakar, Guédiawaye et Thiès, beaucoup de Sénégalais auront les yeux rivés sur le département de Mbacké.

Le 30 juillet prochain, la compétition électorale opposera essentiellement des Mbacké-Mbacké, des petits-fils de Serigne Touba. Presque tous les partis ou coalitions de partis ont investi sur leur liste départementale de Mbacké des petits-fils du fondateur de la confrérie mouride.

En mettant en avant des Mbacké-Mbacké, chaque coalition espère ainsi remporter les cinq sièges de député attribués au département. Ainsi, le département de Mbacké sera le théâtre d’une guerre fratricide entre descendants de Serigne Touba.

Chef de la mouvance présidentielle, la coalition Benno Bokk Yaakaar, le président de la République, Macky Sall, a investi Cheikh Abdou Lahat Mbacké Gaïndé Fatma et Serigne Abdou Mbacké Ndao, petit-fils de Serigne Touba de par sa mère et maire de la commune de Mbacké.

La «coalition gagnante Wattu Senegaal» n’est pas en reste. Abdoulaye Wade a mis en avant Serigne Cheikh Abdou Bara Dolly Mbacké le coordonnateur du Pds dans la localité et Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolly, membre de Bokk Gis Gis de Pape Diop. Mais, le secrétaire général du Pds ne s’est pas limité sur la liste départementale. On retrouve Sokhna Astou Mbacké en huitième position sur la liste nationale de la «Coalition gagnante Wattu Senegaal».

Le fondateur de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) espère lui aussi ravir les députés du département de Mbacké. Pour ce faire, le leader de la coalition Joyyanti et ancien Premier ministre a mis en avant Serigne Moustapha Mbacké Gaïndé Fatma et Serigne Fallou Mbacké.

Khalifa Sall, maire de Dakar et tête de la coalition Manko Taxawu Senegaal, compte lui aussi sur le nom Mbacké pour triompher. Mais, contrairement à ses concurrents, il a misé sur une femme du nom de  Ndèye Penda Mbacké.

Leader de la coalition Benen batt bu bess, Abdoulaye Niane, professeur à l’université de Bambey, a lui aussi misé sur une dame Mbacké-Mbacké du nom de Sohkna Maï Mbacké

Transfuge du Parti démocratique sénégalais (Pds) et président du Conseil départemental de Mbacké, Serigne Fallou Mbacké qui dirige la coalition And sukkali Senegaal compte sur Serigne Modou Kara Mbacké ibn Serigne Modou Fatou Khary.

La coalition Leraal de l’avocat El Hadj Diouf compte dans ses rangs deux Mbacké Mbacké. Il s’agit de Mamoune Mbacké et de Mame Cheikh Mbacké.

Talla Sylla et sa coalition Fal askan wi ne sont pas en reste. En effet, c’est Serigne Abdourahmane Mbacké, fils de serigne Abdou Aziz Bara, qui dirige la liste départementale.

A la tête de la coalition And saxal liggey, Aïda Mbodj se vante d’avoir investi le plus de Mbacké-Mbacké. Parmi eux figure Abdou Akim Mbacké.

Leader de la coalition Fal askan wi, le chef religieux Serigne Saliou Bousso compte sur un autre chef religieux, Abdou Rahmane Mbacké pour tirer son épingle du jeu dans le département. Idem pour Ousmane Sonko. Le leader de Pastef et tête de liste de la coalition Ndawi askan wi / Alternative du peuple compte sur un descendant de Serigne Touba, Bassirou Mbacké, pour rafler les cinq postes de député

Seule la coalition Manko Yessal Senegaal de Modou Diagne Fada a décidé de ne pas enrôler des petits-fils du fondateur du mouridisme. Selon une source proche de l’ancien président du groupe parlementaire du Pds, la coalition n’a pas investi des Mbacké-Mbacké pour ne pas les exposer. «Nous ne voulons pas les envoyer au front»,explique ce partisan du leader de Lrd Yessal.

En revanche, on ne sait pas pourquoi Aïssata Tall Sall n’a pas «osé» enrôler des Mbacké Mbacké dans sa coalition Osez l’avenir. On saura dans quarante-cinq jours si elle a eu raison ou tort de se passer des petits-fils de Serigne Touba.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*