LEGISLATIVES : Aïssata TALL Sall patronne du mouvement «Osez l’avenir» se renforce chez Macky

LEGISLATIVES : Aïssata TALL Sall se renforce chez Macky

S’il y’a un mouvement politique qui risque de faire très mal pendant ces législatives à Podor, c’est bien, celui d’Aïssata TALL Sall.

En effet, la patronne du mouvement «Osez l’avenir», est en train de créer un véritable malaise au niveau de l’Apr dans la Fouta. Et pour cause, ce sont de grosses pointures du parti au pouvoir qui ont décidé de rejoindre la socialiste. Le premier a avoir déposé ses baluchons au mouvement «Osez l’avenir» est le premier secrétaire élu du conseil départemental de Podor.

Thiaye Diaby qui était pendant les moments difficiles au devant de tous les combats menés jusqu’ici par Macky Sall n’a pas attendu longtemps pour rejoindre Aïssata Tall Sall. Expliquant les raison de son adhésion au mouvement, le candidat malheureux au poste de maire de Madina Ndiatbé, qui pourtant était pressenti pour diriger la mairie, souligne avoir été farouchement combattu par ses propres camarades de l’Apr.

Thiaye Diaby pense qu’il ne peut plus continuer à se battre pour l’Apr alors que quand il s’agit de récompenser, on choisit d’autres personnes. Poursuivant, Thiaye Diaby et ses camarades de soutenir qu’ils ne peuvent accepter pour les législatives, qu’aucun jeune de son département ne fasse partie de la liste des investis.

Le premier secrétaire élu du conseil départemental de Podor renseigne qu’il est anormal que des responsables politiques qui ont maille à partir avec la justice soient mis sur les listes des députables au détriment d’autres militants plus méritants.

Sur le même registre des erreurs commises par l’Apr, Thiaye Diaby estime  que c’est manquer de respect aux populations du département que de  reprendre les mêmes députés «qui non seulement sont inconnus de leurs populations, mais n’osent même pas présenter un bilan».

Aujourd’hui, choisi tête de liste départementale pour le mouvement «Osez l’avenir», Thiaye Diaby tient à préciser qu’il n’est pas parti seul. Aujourd’hui, ils sont nombreux ces militants de l’Apr organisés en collectif, tous mécontents du fonctionnement de leur parti, qui ont décidé de prendre leurs responsabilités,  pour ces prochaines législatives.

Réunis en collectif pour la défense des intérêts de l’Apr dans leur département, un responsable de ce dit collectif,  qui a joint Walf Quotidien renseigne que leur collectif est représenté dans les vingt deux communes.

Et le conseiller municipal  de laisser entendre que «ce n’est pas parce que nous ne voulons plus de l’Apr que nous avons décidé de prendre nos responsabilités, mais c’est plutôt la dictature  rampante qui sévit  en son sein que nous avons décidé de combattre».

Tout en rappelant à ceux qui pensent que l’Apr leur appartient, les responsables de ce collectif  précisent que ce parti n’était pas créé au début pour un groupuscule qui décide de tout.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*