Législatives : Qui sont les grands absents ?

Oumar Sarr ex-Rewmi : L’ancien proche de Idrissa Seck a été zappé des listes. Il ne va pas rempiler à l’assemblée nationale. Pourtant, il été selon nos informations parmi ceux qui ont été les plus dynamiques au sein du groupe parlementaire BBY et faisait face à ses anciens camarades de Rewmi. Oumar Sarr a déjà appris la nouvelle, mais il garde son calme et son sang froid. «Il aurait bien aimé être reconduit au niveau de l’assemblée nationale, mais la coalition en a décidé autrement ». Cependant, il pourrait rebondir à un autre poste de responsabilité.  

Hélène Tine : Celle qui a quitté BBY dans les dernières minutes, a été investie à la 20ème place avec très peu de chances d’être député. Cette dernière risque d’être la risée de ses ex-camarades de Thiès qui n’avaient pas toléré qu’elle puisse lâcher la coalition à la dernière heure. Hélène aurait tout fait pour se maintenir à une bonne position dans les investitures, mais sans succès.

Cheikh Oumar Sarr : Le député de Bes Du Niakk fait partie également des personnalités politiques qui risque d’être parmi les grands absents de la prochaine législature. IL n’a pas été investi dans une position qui lui permettrait de devenir député.

Thierno Bocoum : Le protégé de Idrissa Seck n’a pas aimé la 19ème place qu’il occupe sur la listes des investis de Mankoo. C’est la raison pour laquelle, il a demandé à être retiré des listes. Une situation qui indispose une bonne partie de Rewmi.

Doudou Wade zappé: L’ancien président du groupe parlementaire Libéral et Démocratique Doudou Wade ne figure pas sur les listes de la coalition Wattù Senegaal pour les législatives du 30 juillet. Il ne figure ni sur une liste départementale ni sur la liste nationale. L’une des figures du Pds ne retournera donc pas à l’Assemblée nationale. Du moins, pour les cinq prochaines années.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*