L’Egypte rétrocède les îles Tiran et Sanafir à l’Arabie saoudite

L’Egypte rétrocède les îles Tiran et Sanafir à l’Arabie saoudite

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a ratifié ce samedi 24 juin un accord entre Le Caire et Riyad en vertu duquel l’Egypte rétrocède deux îles de la mer Rouge à l’entrée du golfe d’Aqaba.

L’accord qui avait été signé l’année dernière avait été approuvé par le Parlement la semaine dernière malgré une virulente polémique.

Abdel Fattah al-Sissi a attendu l’annonce de la fête marquant la fin du ramadan pour ratifier l’accord égypto-saoudien. Un moment choisi pour éviter une éventuelle réaction de mécontentement populaire. En effet, tout le pays est en congé pour trois jours.

Des milliers d’Egyptiens avaient manifesté contre l’accord rétrocédant les îles de Tiran et Sanafir à l’Arabie saoudite au lendemain de sa signature en avril 2016. Pour eux, le sang égyptien avait coulé pour la défense de ces îles lors de la guerre de 1967 avec Israël. La Haute Cour administrative avait annulé l’accord et souligné l’égyptianité des deux îles tandis qu’un tribunal des référés avait jugé le contraire.

Mais la Haute Cour constitutionnelle devant laquelle l’affaire a été portée a décidé cette semaine de « suspendre tous les jugements concernant les îles » en attendant qu’elle se prononce sur la question de savoir si l’accord relève d’un acte de souveraineté ou si le gouvernement doit procéder préalablement à un referendum.

RFI

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*