L’EI voulait utiliser des enfants soldats pour mener des attentats en Europe

En 2016, le groupe terroriste État islamique a approuvé un projet consistant à envoyer en Europe des enfants soldats formés en Syrie pour qu’ils y commettent des attentats. C’est ce qu’a rapporté par le journal français Le Monde sur la base des déclarations d’un djihadiste français emprisonné et repenti.

Jonathan Geffroy a été capturé l’année dernière par l’armée de libération syrienne et extradé en France par le gouvernement turc. Il y a été interrogé à plusieurs reprises par les services de sécurité intérieure (DGSI). Geffroy faisait partie de l’entourage des frères Jean-Michel et Fabien Clain, deux hauts cadres français de l’EI qui sont toujours en vie et fuient la justice française. Les frères étaient responsables de la propagande au sein de l’État islamique. Les deux sont connus parce qu’ils ont revendiqué les attentats de Paris au nom de l’EI en novembre 2015.

Les ‘lionceaux du califat’

Selon Geffroy, ce seraient les frères Clain qui auraient élaboré un plan consistant à utiliser les fameux “lionceaux du califat” en Europe pour mener des attaques. Ces “lionceaux” ont été enlevés à leurs parents dans les zones occupées par l’EI et soumis à un régime d’entraînement spartiate à Raqqa, la capitale du califat. Ces enfants avaient entre 5 et 18 ans. On ne sait pas exactement si ce projet est entré dans la phase opérationnelle, bien que Geffroy le pense : “Quand je suis parti, il en était au stade opératoire. (…) Ça a été validé, donc je pense que ça va se faire, quand ils disent une chose, ils le font”.

L’idée était de former les enfants et de les envoyer en Europe pour commettre des attentats suicides après leur puberté. De cette manière, l’État islamique entendait éviter qu’ils soient identifiés par des logiciels de reconnaissance faciale. Toujours selon Geffroy, Jean-Michel Clain avait placé son fils Othman, 16 ans, à la tête du projet. Le garçon était responsable du recrutement de candidats enfants soldats. L’IS recrutait principalement parmi les orphelins et parmi les orphelins de pères morts au combat, et qui ont grandi endoctrinés avec une idéologie de haine à l’égard de la coalition occidentale et de l’Europe.

Des enfants français ont exécuté des prisonniers syriens

La DGSI soupçonne qu’une trentaine de mineurs français ont effectivement pris part aux activités de l’EI. Trois d’entre eux (un enfant de 8 et deux de 12) ont été filmés alors qu’ils exécutaient des prisonniers syriens.

Un autre projet des frères Clain, selon Geffroy, visait à orchestrer une série d’attaques de moindre importance dans la campagne française – “où il n’y a pas de caméras”, “Pas de grosses attaques, mais c’est pour mettre la terreur dans la campagne française…”. Geffroy a également indiqué que l’EI veut employer des drones chargés de produits chimiques. Ces appareils ont été utilisés contre l’Armée de libération syrienne, avec plus ou moins de succès, selon le Français.

Jonathan Geffroy risque 30 ans de prison pour association de malfaiteur terroriste criminelle.

wikistrike.com

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*