L’envoyé de la Palestine aux USA et sa famille forcés de quitter «immédiatement» le pays

Après avoir fermé la mission palestinienne à Washington, les autorités américaines ont demandé à l’envoyé palestinien aux États-Unis, Husam Zomlot, et à sa famille de quitter «immédiatement» le pays.

L’envoyé palestinien aux États-Unis, Husam Zomlot, a déclaré que son permis de résidence et celui des membres de sa famille avaient été annulés et que ses comptes bancaires avaient été fermés suite à la décision de l’administration Trump de fermer le bureau de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Washington.

Le responsable a déclaré à la chaîne al-Mayadeen que les autorités américaines lui avaient ordonné, ainsi qu’à sa famille, de quitter le pays «immédiatement».

Le visa de l’envoyé ainsi que ceux des membres de sa famille ont été révoqués malgré le fait qu’ils étaient valides jusqu’en 2022, selon The Times of Israel. Husam Zomlot a également noté que les autorités américaines ont fermé des comptes bancaires privés et des comptes professionnels de l’OLP à Washington.

Auparavant, l’envoyé de l’OLP à Washington, Husam Zomlot, a dénoncé vendredi l’annulation par l’administration Trump de 200 millions de dollars d’aide aux Palestiniens, disant que cet acte était «anti-paix».

Washington avait alors annoncé qu’à la demande du président Donald Trump, «plus de 200 millions de dollars initialement prévus pour des programmes en Cisjordanie et dans la bande de Gaza» seraient redirigés vers «des programmes hautement prioritaires ailleurs».

En janvier dernier, les États-Unis avaient déjà drastiquement coupé leur contribution à l’agence de l’Onu pour les réfugiés palestiniens (UNRWA).

Les relations entre Washington et la Palestine sont dans la tourmente depuis l’annonce par Donald Trump, fin 2017, de sa reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël.

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*