Les 2 médias (BFM et le Le Monde) naguère valets de Macron…le lâchent !

Commençons par le plus simple: que s’est il passé pour que BFM (Mr Drahi) et Le Monde (banquier Pigasse) non seulement lâchent ainsi Macron mais le matraquent 24 heures sur 24 via BFM-TV au point que depuis 5 jours plus aucune autre information dans le monde n’est traitée, hormis l’affaire Benalla ?
D’abord les dates:
Les faits datent du mois de mai dernier. L’affaire n’est pas sortie à ce moment parce que: 1) les ponts de mai, et, 2) la coupe du monde de football entrait en jeu et prenait de plus en plus d’espace médiatique.
Rappelez-vous: TV-Libertés a été effacé de YouTube le jour du démarrage de la Coupe du Monde. La date a été choisie exprès pour que la censure passe sous le radar.
Donc, une fois la coupe du monde terminée, et célébrée, juste quelques jours plus tard, Le Monde décide de sortir l’affaire, la vidéo circule massivement sur les réseaux sociaux et, surtout, BFM-WC décide de matraquer 24 heures sur 24 sur l’affaire avec la vidéo en boucle.
Point intéressant, C-News qui était resté en retrait (et avait traité l’affaire au début comme un fait divers) a été obligée à son tout de matraquer la vidéo chaque jour par mimétisme.
Du coup l’affaire Benalla a pris la même dimension que les attentats de Charlie ou du Bataclan !!!
La date a été choisie pour un maxmim d’impact et sans que le foot vienne interfèrer.
Alors qu’est-ce qui a pris BFM, premier supporter de Macron, de le “matraquer” médiatiquement ainsi ?
1) Comme la chaîne a été prise en flagrant délit de désinformation à propos des destructions massives qui ont eu lieu à Paris, Lyon, Lille, etc. lors des célébrations de la victoire football, cela lui a permis de se refaire une sorte de virginité à peu de frais sur le dos de l’Elysée.
2) Comme dans le milieu police-gendarmerie, les excès de Benallia étient connus depuis longtemps (voir plus loin). A priori cela ne vient pas d’eux, sinon ils auraient fuité des informations depuis longtemps.
3) Il n’est pas impossible que derrière ce matraquage plus que suspect de BFM, il y ait surtout un véritable “règlement de comptes” pour, par exemple, des promesses ou des engagements de Macron non tenus (c’est le sentiment de la majorité de mes contacts ainsi que des diverses analystes politiques). D’ici fin septembre on sera vraiment fixés à ce sujet, vu que toutes les langues vont se délier (en particulier celle des policiers). Un gendarme me disait “j’ai l’impression qu’ils l’ont abandonné, je me demande même s’ils ne cherchent pas à l’évincer maintenant“.
4) il est envisageable aussi, ou à ajouter en plus, que les journalistes politiques en aient eu assez de la pédanterie de Sibeth Ndiaye: tous les journalistes de BFM parlaient de “L’arrogance de l’Elysée“. L’un d’eux m’a justement expliqué que les communiquants du “château” se sentent “marcher sur l’eau” et se prennent “pour des cadors” depuis la victoire aux présidentielles et surtout aux législatives. Et que la communication avec “est très difficile depuis le début“.
Dans tous les cas, Emmanuel Macron va être obligé non seulement de remanier son gouvernement (Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, s’est mis aux abonnés absents la semaine dernière 🙂 mais surtout nettoyer son entourage et plus encore le service de communication de l’Élysée qui s’est distingué ici par la crasse de son incompétence et de ses mensonges).
Source: Jovanovic

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*