LES AFRICAINS COMPTENT SUR LA CHANCE ET LA PRIÈRE PENDANT QUE LES CHINOIS TRAVAILLENT

– La chance n’existe pas. Les talents, les pouvoirs, les possessions matérielles, intellectuelles et spirituelles sont les fruits de l’effort.Eh oui ceci est une réalité! La chance n’existe vraiment pas, seules les opportunités se présentent à nous, tous les jours. Il y a ceux qui vont les laisser s’échapper sans réagir.

Il y a ceux qui vont mal réagir. Et d’autres plus futés qui vont tout faire pour en profiter à la première occasion.
En Chine il est enseigné à partir du cours primaire jusqu’à l’Université que le hasard, la chance et la divine providence n’existent pas. Le gouvernement a vite compris qu’il faut inculquer une certaine moralité aux jeunes, leaders de demain, à compter sur eux mêmes et non à compter sur l’aide d’ Allah, Bouddha, Yahvé, bref d’un Dieu qui déciderait de leur réussite ou non. Pourtant, même les Saintes écritures disent que ” Tu mangeras à la sueur de ton front; aides-toi et le ciel t’aideras “!
Il faut impérativement réussir sa vie et non subordonner ses exploits et succès à la chance ou à  une divinité quelconque, tout en croisant calmement ses bras, ou en allant s’agenouiller toute la journée à l’église ou s’installer à la mosquée.
Voilà ce genre d’enseignement que le gouvernement martèle dans l’oreille d’un petit Chinois dès l’âge de 5 ans et véhicule ce message dans toute la Chine pour rassurer leurs progénitures, relève de demain à défier n’importe quelle race au monde, et à perpétuer leur hégémonie dans le monde du business.
Au même moment, le gamin africain du est traîné dans une église soi-disant ” éveillée ou réveillée ” où le pasteur l’endort en formatant toute sa matière grise à la paresse , lui expliquant  que quoiqu’il fasse, si Dieu même ne tranche pas en faveur de sa vie il ne réussira jamais. La société dans laquelle il grandira lui martelera tout au long de sa vie ” qu’on échappe jamais à son destin et ce que Dieu t’a réservé c’est ce que tu l’auras quoique tu fasses”. Le pasteur à l’église lui dira que seul Dieu décide du succès et de l’échec sur ses créatures puisqu’un Dieu est aux commandes. Qu’on soit clair: Dieu n’encourage pas la paresse!
Conséquences 30 ans après:
Le petit Chinois bien moulé dans la pratique et dans une formation de pointe débarquera en Afrique et prendra en  tous les chantiers. Il est plus facile qu’un Chinois recrute un Africain pour réaliser son propre paradis  en Afrique là même où l’Africain  trouve que c’est l’enfer.
Le premier crée des opportunités et l’autre [ l’Africain] attend son jour de chance et l’aide de Dieu ou même que s’accomplisse les bénédictions et les prophéties dans sa vie.
En Afrique quand tu demandes à un jeune si tout va bien, il te dira” par la grâce de Dieu” ou chez mes amis Mahométans ” ichallah “. Pourtant DIEU ou un VODOUN ne leur a jamais fait un western union ou un transfert flooz.
Dites à vos enfants qu’il y a des opportunités et non la chance. On réussit pas sa vie par hasard . Et par conséquent qu’il vaut mieux compter sur les formations professionnelles, l’entreprenariat  que sur la chance, les impositions des mains de prêtres et pasteurs. Ceux qui comptent sur la chance et sur l’intervention d’une divine providence sont de gros paresseux.
AFRICAIN PREND TON DESTIN EN MAIN.
Auteur anonyme

Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*