Les diplômes de la FASTEF crient leur ras-le-bol

Malgré les promesses du premier Aminata Touré, qui a promis qu’elle allait tout faire pour qu’ils soient recrutés, c’est encore le statuquo pour les professeurs diplômés de la FASTEF. Ce faisant, ces derniers durcissent le ton et lance un ultimatum aux autorités étatiques pour dénoncer les lenteurs notées dans leur recrutement. C’est dans ce cadre qu’ils ont fait face hier à la presse. fastef

fatou Diene/ sunuker