Les États-Unis auraient fermé sans faire de bruit leur base militaire de Chypre

Une base militaire américaine déployée à Chypre en septembre 2013 et ayant coûté la bagatelle de 70 millions de dollars au gouvernement américain a été fermée, rapporte la chaîne de télévision ABC.

Créée en septembre 2013 à Chypre, une base militaire américaine a été fermée sans faire de bruit en août 2017, rapporte la chaîne de télévision ABC.

En près de quatre ans, le gouvernement américain a dépensé quelque 70 millions de dollars pour l’établissement de cette base aérienne méditerranéenne qui, selon un nouveau rapport gouvernemental, «a été rapidement mise en place et ne servait plus à rien».

La base abritait cinq hélicoptères et environ 40 prestataires gouvernementaux.

La base aérienne de Chypre a été créée un an après l’attaque du 11 septembre 2012 à Benghazi, en Libye, contre une installation diplomatique américaine et annexe de la CIA, au cours de laquelle quatre Américains, dont l’Ambassadeur Christopher Stevens, ont été tués.

Comme le précise l’ABC, l’administration Obama a par la suite été critiquée pour «ce que certains considéraient comme une réponse inadéquate à la situation d’urgence».

Pour rappel, Donald Trump avait précédemment déclaré que les États-Unis se pencheraient sur la demande de la Pologne, qui proposait aux États-Unis de déployer une division blindée américaine sur une base permanente sur son sol. Varsovie serait prêt à y consacrer entre 1,5 et 2 milliards de dollars. La proposition avait été avancée bilatéralement, en-dehors du cadre de l’Otan.

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*