Les États-Unis, Israël et leurs alliés se pressent pour évacuer les Casques blancs du sud-ouest de la Syrie

Les États-Unis et leurs alliés ont intensifié leurs plans pour évacuer des centaines de membres des Casques blancs et leurs familles du gouvernorat de Quneitra, dans le sud de la Syrie, alors que les forces syriennes continuent de nettoyer la zone des forces antigouvernementales, ont déclaré des responsables étatsuniens à l’Associated Press (AP).

Deux responsables étatsuniens anonymes, qui connaissent bien les plans d’évacuation, ont fait remarquer que les États-Unis et leurs alliés britanniques et canadiens dirigeaient l’opération d’évacuation des membres de l’ONG hors de Syrie vers les pays voisins, puis vers les pays d’Europe occidentale, y compris le Royaume-Uni, l’Allemagne, les Pays-Bas et peut-être le Canada.

Les responsables et un membre du groupe de l’AP ont déclaré que l’opération était susceptible d’avoir lieu bientôt en raison de l’effort continu de l’armée syrienne pour expulser les militants du sud de la Syrie.

« Ce sont des heures et des minutes difficiles. C’est le pire jour de ma vie. J’espère qu’ils nous sauveront avant qu’il ne soit trop tard », a déclaré un membre des Casques blancs.

La planification de l’opération aurait été accélérée après le sommet de l’OTAN de la semaine dernière. L’évacuation devrait se faire à partir de la petite zone de terre contrôlée par les militants qui reste entre la Syrie et le Golan occupé par Israël, près d’une ligne de désengagement que Tel-Aviv a mise en place en 1974 après la guerre du Yom Kippour de 1973.

Les États-Unis ont temporairement gelé 200 millions de dollars de financement pour des programmes de stabilisation impliquant la Syrie plus tôt cette année, alors que le président Trump a parlé de se retirer de la Syrie après la défaite de l’Etat islamique (EI)*, mais ils sont allés de l’avant avec le déblocage de 6,6 millions de dollars pour les Casques blancs le mois dernier.

Damas a publié une critique cinglante de la décision étatsunienne, accusant Washington et ses alliés de soutenir un groupe qui constitue une « incarnation flagrante du soutien des États-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne et d’autres États pour divers types de terrorisme dont la Syrie a été témoin depuis 2011″.

Plus tôt, des sources militaires s’adressant à Sputnik Arabic ont averti que leur surveillance du groupe les a amenés à conclure qu’ils pourraient préparer une nouvelle attaque chimique sous faux drapeau au beau milieu de l’avancée de l’armée syrienne.

* Organisation terroriste, interdite en Russie

Article originel : US rushing to evacuate White Helmets from southwest Syria
Sputniknews

Traduction SLT

source:http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/les-etats-unis-se-pressent-pour-evacuer-les-casques-blancs-du-sud-ouest-de-la-syrie-sputniknews

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*