Les Etats-Unis peuvent-ils gagner la guerre contre la Chine ?

Depuis l’impasse de la guerre de Corée et la défaite des forces américaines au Vietnam, la doctrine militaire américaine a été établie autour de l’idée que les États-Unis ne peuvent pas gagner une guerre terrestre conventionnelle en Asie de l’Est. Mais cela n’empêche pas les rêveurs de rêver. Vous pouvez faire tuer toutes vos forces conventionnelles en Asie, mais vous ne pouvez pas tuer un rêve.

Pendant un certain temps, les planificateurs américains d’après-guerre avaient, à leur avis, « l’option Samson« , qui consistait à utiliser des missiles nucléaires contre la Chine en cas de guerre majeure.  Puis il s’est passé quelque chose.

nuclear testLa Chine a effectué son premier essai nucléaire le 16 octobre 1964 et, ce faisant, la Chine a adhéré au club du nucléaire. Voyant comment la menace nucléaire américaine pendant la guerre de Corée et le divorce de l’Union Soviétique l’ont rendu vulnérable, Mao a poussé la Chine vers la bombe qui, d’une certaine manière, reflète celle de la Corée du Nord. Mao Zedong dit cette phrase célèbre en 1956,

« …si nous ne voulons pas être intimidés, il nous faut cette chose. »

Néanmoins, la Chine ne s’est pas développée en puissance nucléaire surdimensionnée, et les experts ont longtemps cru qu’elle avait démontré sa capacité à fabriquer de très grosses bombes, mais seulement quelques-uns d’entre eux.

La situation a changé lorsque la Chine a commencé à divulguer des données sur la taille de son arsenal, qui est normalement un secret d’État hautement gardé. De nouvelles estimations placent le nombre dans les centaines, et non dans les milliers.

Dans les années 1950, l’URSS a généreusement partagé les connaissances et le matériel techniques, industriels et militaires avec la Chine. Cela a mis la Chine sur le bon pied, et malgré les différends entre les deux États marxistes-léninistes, la Chine a acquis beaucoup d’expérience.

Cela dit, la Chine a généralement compris que dans toute confrontation avec les États-Unis, elle se trouverait dans une situation de guerre asymétrique.

Pour la Chine, la guerre asymétrique représente une tactique aux racines anciennes qui a été appliquée avec succès à l’époque contemporaine. De l’avis de Pékin, la guerre asymétrique signifie utiliser ses propres capacités et sa propre force pour attaquer une faiblesse de l’ennemi.

sun tzuCette tactique peut impliquer l’utilisation du terrain, des tactiques ou l’application de technologies nouvelles ou différentes.

Pour comprendre un peu cette stratégie chinoise, on peut citer le livre « The Art of War » de l’auteur Sun Tzu, qui écrit que pour obtenir de nombreuses victoires, il faut utiliser des moyens asymétriques sur des mouvements militaires de surprise, il avertit ensuite qu’une armée doit employer une combinaison de mouvements offensifs et défensifs directs classiques, et de mouvements inhabituels, inattendus ou soudains pour dominer le champ de bataille.

Les stratèges chinois envisagent ce qu’on appelle le « scénario de Taïwan », où la force la plus puissante (la Chine) affronte un ennemi plus faible, mais où une force ennemie encore plus puissante (comme les États-Unis) pourrait intervenir dans le conflit. Les stratèges chinois ont demandé l’utilisation d’un ensemble d’armes pour endommager l’économie et la communication en cas de guerre avec les États-Unis. L’une de ces armes est la cyberattaque et les réseaux informatiques. Ils ont compris que les réseaux sont le fondement de la société, car ils sont essentiels à la sécurité nationale, selon le magazine The National Interest .

space base

Les enquêteurs militaires chinois estiment que les opérations offensives contre les systèmes d’information d’un adversaire peuvent causer de graves dommages à la population et à l’économie, causant d’énormes pertes financières.

De plus, la Chine teste les effets de la détonation d’une arme nucléaire à haute altitude qui créerait une impulsion électromagnétique hautement destructive, connue sous le nom d’armes EMP, pouvant paralyser et perturber de vastes secteurs de la technologie et de l’infrastructure américaines.

La Chine travaille sur l'utilisation d'armes EMP

La Chine et les États-Unis se font concurrence pour développer et perfectionner les armes électromagnétiques.

La Chine travaille sur une variété d’armes de la prochaine génération qui seraient utilisées pour attaquer et pénétrer les systèmes de défense et d’autres sur terre ou en mer, car elle croit que cela aidera dans les zones de conflits possibles.

Pékin se concentre également sur l’utilisation militarisée de « l’espace » en orbite proche de la terre, estimant que cela sera d’une importance fondamentale dans toute guerre future.

Comme la Chine est focalisée sur une guerre illégale, les forces américaines sont confrontées à un nouveau défi et à la nécessité de revoir leurs idées sur les faiblesses inhérentes à la manière américaine actuelle de faire la guerre. Les États-Unis devront « se défendre » contre les tactiques et les armes chinoises, comme l’utilisation potentielle d’armes électromagnétiques, par exemple. De plus, les États-Unis devront envisager d’utiliser des mécanismes juridiques pour contester les efforts de Pékin en vue de modifier le droit international.

Par Paul Antonopoulos

Article originel : Could the US defeat China in WAR?

traduit par Pascal, revu par Martha pour Réseau International

In the Spotlight

La ruée vers l’énergie nucléaire en Afrique

by Babacar Diop in ACTUALITE 0

Dix États africains ont clairement indiqué leur intention de construire des centrales nucléaires. Ils prennent la suite de l’Afrique du Sud, seul pays du continent à disposer d’une usine dotée de deux réacteurs. Jeudi, 20 [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*