Les herbicides à base de glyphosate contiennent des métaux lourds toxiques

Une nouvelle étude a constaté que les herbicides à base de glyphosate contiennent des métaux lourds toxiques, arsenic, plomb, chrome et nickel. Ceux-ci ne sont pas déclarés et sont normalement interdits du fait de leur toxicité. On sait aussi que ce sont des perturbateurs endocriniens.

Des métaux lourds toxiques ont été découverts à des taux bien supérieurs de ce qui est autorisé dans l’eau potable. On en a décelé dans 22 pesticides, dont 11 à base de glyphosate.

Les chercheurs ont suggéré que la contamination par les métaux lourds « pourraient expliquer quelques-uns des effets néfastes des pesticides. »

La recherche a été publiée dans Toxicology Reports par une équipe dirigée par le professeur Gilles-Éric Séralini à l’université de Caen, en France.

Toutes les formules de pesticides testées sauf une contenaient un cocktail de métaux lourds toxiques. Commentant la contamination, les chercheurs ont déclaré: « Ce phénomène… semble être largement répandu dans le monde, car nos échantillons proviennent d’Union européenne et d’Amérique du Nord. »

Les chercheurs ont trouvé de grandes quantités d’arsenic dans un herbicide à base de glyphosate au Sri Lanka. Ce pays a interdit les herbicides à base de glyphosate parce qu’ils sont suspectés d’avoir un lien avec la maladie rénale chronique qui touche la population rurale.

Les évaluations des organismes de réglementation ignorent délibérément les contaminants

Les chercheurs de la nouvelle étude ont conclu qu’il est « incorrect » de calculer des taux soi-disant sûrs de ces pesticides en n’évaluant qu’un seul ingrédient de leur formule. Dans le cas des herbicides à base de glyphosate, lors des évaluations des organismes de réglementation, seul le glyphosate isolé est contrôlé et évalué afin de déterminer son innocuité permanente.

Commentant les résultats, le professeur Gilles-Éric Séralini a déclaré : « À cause de ces poisons cachés, les taux admissibles de résidus de glyphosate dans les aliments et les boissons devraient être immédiatement divisés par au moins un facteur  1000. » Les herbicides à base de glyphosate devraient être interdits.

Coformulants plus toxiques que le glyphosate

Les chercheurs ont aussi examiné la toxicité des produits qui entrent dans la formule des herbicides à base de glyphosate, par rapport à la toxicité du glyphosate seul. Ils ont constaté que testés seuls sur les plantes, les coformulants des herbicides, comme le POEA (polyoxyethylene-alkylamine), étaient toxiques isolés, alors qu’aux dilutions recommandées pour l’agriculture, le glyphosate seul n’était que légèrement toxique pour les plantes. Parmi les formules testées, une de Roundup contenant le tensioactif POEA était la plus toxique, en ce sens qu’elle desséchait plus vite toutes les feuilles de la plante.

Les chercheurs ont aussi exposé des cellules humaines aux ingrédients des formules mélangés et seuls. Ils ont conclu que les coformulants, qui sont faits de résidus pétroliers, sont plus perturbateurs endocriniens et plus toxiques que le glyphosate.

GM Watch

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*