Les joyeux colloques du candidat Fillon

Entre 2013 et 2016, le candidat de la droite à la présidentielle française François Fillon s’est fait rémunérer entre 140.000 et 210.000 euros pour des interventions à l’étranger, rapporte vendredi le journal Libération.

Ces conférences et les rémunérations qui y sont associées ne sont pas illégales, mais elles posent question sur le plan moral, écrit le quotidien, tandis que la provenance des fonds n’est pas élucidée. François Fillon a participé, entre 2013 et 2016, à au moins onze colloques à l’étranger. Pour sept d’entre eux, il a touché des “honoraires” allant de 20.000 à 30.000 euros, a indiqué à Libération sa responsable de communication, Caroline Morard.

Au total, ces interventions représentent une enveloppe de 140.000 à 210.000 euros, reversée à sa société 2F Conseil. Parmi les destinations de l’ancien Premier ministre: le Kazakhstan, où il s’est rendu quatre fois en trois ans.

Certaines de ces interventions, à Varsovie, Madrid, Abou Dhabi et Rabat, étaient coorganisées par deux de ses proches, le député Les Républicains et président du think tank “Les Entretiens de Royaumont”, Jérôme Chartier, ainsi que le président du réseau des chambres de commerce et d’industrie (CCI) françaises, Arnaud Vaissié, relate Libération.

François Fillon semble être le seul participant à avoir été rémunéré, tandis que les organisateurs se renvoient la balle sur la provenance de cet argent.

 

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*